En Bretagne : Le Minitel vit ses derniers jours

Source : Terra

Le 30 septembre prochain, c'est officiel, les services Minitel vont tous disparaître.

Les quelque 2700 agriculteurs qui l'utilisent encore pour leurs déclarations de naissance doivent donc trouver un autre système. Internet et le bon vieux PC en est un.

L'Arsoé Bretagne propose une autre possibilité : la tablette tactile. « C'est rapide, simple et intuitif », résume Christian Doreau, de la SCL la Ville Benêtre, à Pacé, en Ille-et-Vilaine, qui a testé la tablette pendant près de trois mois. Bien que l'un des avantages des tablettes tienne à leur mobilité, celle-ci était placée dans le bureau, « un point de passage obligatoire pour tous ». Auparavant, avec le minitel, il arrivait d'attendre pour grouper les déclarations, avec le risque d'oublier. Là, c'est tellement simple qu'on le fait aussitôt. « C'est suffisamment gros pour mes yeux vieillissants, apprécie pour sa part Marie-Anne Verdys, du Gaec Le Pis qui Chante à Saint-Gilles, qui rassemblent plus de 250 bovins. Nous avons testé tous les services proposés : les naissances, les sorties, la demande d'insémination, l'enregistrement des évènements sanitaires… C'est très simple. Au bout de deux ou trois fois, je n'hésitais plus. »

« Par son ergonomie et sa rapidité, la tablette devient complémentaire du Smartphone ou de l'ordinateur classique », souligne Mireille Cadou, directrice de l'Arsoé. Le prix d'achat des tablettes varie de 350 à 450 € selon le modèle.

Source Réussir Lait Septembre 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier