En janvier 2010 : La baisse des prix des grandes cultures s'accélère

SC d'après Agreste

En janvier 2010, la baisse des prix agricoles à la production par rapport à l'année précédente se stabilise à -6%. Ce sont principalement les grandes cultures qui contribuent à la baisse des prix.

En janvier 2010, les prix agricoles à la production sont inférieurs aux prix moyens des cinq dernières années, mais l'écart se réduit passant de - 4,3 % en décembre à - 1,1 % en janvier, dévoilent les statistiques du ministère de l'Agriculture (Agreste). Par contre, la baisse des prix des grandes cultures par rapport à l'année précédente s'accélère de nouveau (-9,5 % contre -1,4% en décembre 2009).

Les céréales sont notamment concerné avec une baissent de 12 % sur un an. En janvier, comme les mois précédents, la chute la plus élevée concerne l'orge (-19 % par rapport à 2009 et –38 % par rapport à 2005-2009). Seuls les prix du maïs dépassent ceux de l'année précédente, de même que ceux des oléagineux. Contrairement aux céréales, les prix des oléagineux sont toujours supérieurs aux prix moyens des cinq dernières années.


En janvier, les vins expliquent 15 % de la baisse des prix agricoles, juste derrière les céréales (25 %). La baisse des prix de tous les vins sur un an est très légèrement plus faible qu'en décembre
2009 (-5,3 %).


Le prix du lait inférieur de 13 % sur un an


Les prix des légumes atteignent quasiment le haut niveau de janvier 2009 alors que ceux des fruits sont toujours très en retrait par rapport à l'année précédente.

Pour les productions animales, les prix du bétail sont légèrement en retrait par rapport aux années précédentes (-1,1 % par rapport à 2009 et -0,7 % par rapport à 2005-2009). La hausse sur un an est plus forte pour les veaux et la baisse décélère nettement pour les porcins (-6 % contre -11 %).En décembre, le prix du lait de vache est inférieur de 13 % à celui de 2008.

Au niveau des prix à la consommation des produits alimentaires et boissons non alcoolisées, la baisse reste faible (- 0,2 %). La hausse par rapport aux prix moyens des cinq années précédentes s'accélère pour tous les produits, particulièrement pour les volailles et les légumes. Le porc est la seule viande dont les prix sont inférieurs, mais de peu, à ceux de 2009. Les prix des légumes frais dépassent ceux de 2009 (+ 1,8 %) et très fortement ceux de 2005-2009 (+ 14 %). Pour les huiles et graisses, les produits laitiers et les pains et céréales, la baisse est tout à fait stable (-2,9 %, -2,8 %, et –0,3 %).

Publié par SC d'après Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier