En septembre : Les prix à la production continuent de baisser

D'après l'Insee, les prix agricoles à la production continuent de baisser en septembre, de 1,4% par rapport au mois précédent et de 13,9% depuis un an.

Une baisse essentiellement liée aux prix des céréales qui diminuent à nouveau en septembre, de -6,3% sur le mois et -31,4% sur un an. «Les anticipations de net surplus d'offre mondiale par rapport à la demande continuent de peser sur les cours» analyse l'Insee dans sa lettre de conjoncture. Les stocks auraient déjà augmenté suite à l'excédent de la campagne précédente. Et les estimations favorables de la récolte actuelle dans l'hémisphère nord, conjuguées à de bonnes conditions climatiques en Argentine et en Australie, permettent de prévoir un nouveau surplus de production cette année. Les prix des oléagineux restent également orientés à la baisse. Des prévisions de récoltes mondiales abondantes en Amérique du Nord, pour le colza et le soja, pèsent sur les cours.

Les prix des fruits et légumes en net retrait

Les prix des fruits et légumes se situent en net retrait (-13,4%) par rapport au même mois de l'année précédente. Le surplus d'offre globale par rapport à la demande continue de peser sur les prix. Le temps estival au mois de septembre a en outre entravé le regain saisonnier de demande de certains légumes (carotte, poireau, chou-fleur) et freiné la consommation de fruits d'automne. Ces mêmes conditions ont en revanche soutenu la demande de légumes habituellement consommés en pleine saison estivale : le prix du melon s'accroît notablement et celui de la tomate affiche une baisse relativement faible par rapport à l'ensemble des légumes.

Les prix de la viande continuent de baisser globalement au mois de septembre, de 1%, atteignant -7,8% en glissement annuel, en raison de l'atonie persistante de la demande. Un afflux de demande lié à la fin du ramadan soutient néanmoins le prix de la viande ovine.

En parallèle, les prix d'achat des moyens de production agricole diminuent légèrement en septembre (-0,5%). Les prix des engrais et amendements sont à nouveau en retrait, poursuivant ainsi une baisse amorcée depuis plus d'un an. Les prix des hydrocarbures baissent sensiblement.

 

Source Insee Conjoncture 30 ocotobre2009

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier