Enquête RHD - Il reste encore un peu de temps

Rédaction Vendée agricole

Progressivement, les comptes rendus d’enquête sur l’approvisionnement des restaurants communaux reviennent à la FDSEA. Témoignage de quelques présidents de SEA.

Depuis le début d’année, les présidents de SEA remontent progressivement à la FDSEA les résultats des enquêtes sur l’approvisionnement de leurs restaurants communaux. Pour ceux qui sont encore hésitants pour prendre rendez-vous avec leur municipalité, voici quelques réactions de présidents de SEA qui ont déjà réuni les informations.

« Cette enquête est facile à remplir » explique Jean-Jacques Blanchard, président du SEA d’Ardelay. « Grâce à cette démarche syndicale, on a réalisé que le canton des Herbiers souhaite développer la consommation de produits locaux dans les établissements scolaires. Notre enquête a donc été bien perçue

Du côté de l’Ile d’Yeu, même son de cloche. « Après avoir fait le point avec mon maire, j’ai laissé l’enquête aux responsables des quatre cantines publiques de l’Ile. Il a juste suffit que je prenne un petit temps pour faire un bilan avec eux par la suite et le tour était joué» développe Philippe Cantin, président du SEA de l’Ile d’Yeu. « Le seul frein au développement d’un approvisionnement en local c’est la forte saisonnalité de notre production agricole sur l’Ile. Sinon, on sent bien que les responsables de restaurants souhaiteraient favoriser ce genre d’approvisionnement » poursuit-il. 

Enfin, à Ste-Hermine, c’est carrément la communauté de commune qui a été enquêtée. « Elle gère la cuisine centrale qui fournit les repas de deux collèges et des écoles primaires et maternelles du secteur» témoigne Guillaume Moreau, président du SEA de Ste-Hermine. « Notre démarche est accueillie très favorablement par les acteurs locaux mais la communauté de communes bloque sur un problème de code des marchés publics pour réaliser ses appels d’offre. On voit donc des aberrations sur ce territoire rural qui ne demande qu’à valoriser les productions agricoles de proximité » déplore-t-il. « Il n’y a que politiquement que nous pourrons faire bouger les lignes » affirme-t-il. 

« Nous avons totalement atteint nos objectifs car cette enquête permet non seulement de faire un état des lieux des pratiques de chaque commune mais surtout d’ouvrir le dialogue entre municipalités et monde agricole. C’est une vraie réussite et nous espérons que chaque président de SEA nous fera remonter ces documents » conclut Cédric Mandin, responsable du dossier pour la FDSEA, qui ajoute : « même si ces enquêtes étaient à remplir avant le 10 février, il est toujours possible de prendre rendez-vous avec votre municipalité et de renvoyer les documents à la FDSEA d’ici la fin du mois. »

Pour tout renseignement, contacter Mathilde Vionnet au 02.51.36.82.06

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires