Menu
PleinchampTV Lettre d'info

Enrobage de semences : Les apiculteurs veulent faire interdire le Cruiser

SC

L'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) va déposer une requête en annulation de la décision ministérielle d'autoriser la mise sur le marché du nouveau pesticide, le Cruiser.

« Nous déposons cette requête devant le Conseil d'État afin d'obtenir l'annulation de l'autorisation de mise sur le marché du Cruiser », explique Henri Clément, président de l'Unaf, qui affirme que ce produit a un effet négatif sur l'orientation des abeilles qui ont du mal à retrouver leurs ruches et disparaissent. En Italie, où le Cruiser a été autorisé l'an dernier, Henri Clément affirme que son utilisation a provoqué la disparition de 40.000 ruches. Pour protester contre cette autorisation, l'Unaf organise une manifestation le 21 février devant les ministères de l'agriculture et de l'Écologie.

Au cours des dernières années, un effondrement des colonies d'abeilles domestiques a été observé en France, en Belgique et aux États-unis, avec des taux de mortalité atteignant 30 à 50% à la sortie de l'hiver au lieu de 5 à 10% en temps normal. L'hiver dernier, les apiculteurs français ont toutefois enregistré un léger mieux. Les avis divergent sur les raisons de cette embellie : simple répit dû à un hiver plus doux ou effet bénéfique de l'interdiction des insecticides Régent et Gaucho?

Selon l'Inra, le déclin des abeilles observé ses dernières années s'explique par plusieurs causes. Si les insecticides ont pu jouer un rôle, la raréfaction des ressources alimentaires des abeilles avec le développement des monocultures mais aussi l'apparition de maladies parasitaires (Varroa) ou virales sont également en cause.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires