Enseignement agricole : Les nouveautés de la rentrée 2009

SC

A l'occasion de la rentrée scolaire, Bruno Le Maire s'est rendu au Lycée agricole Bougainville à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne). Au programme : Assises nationales, nouvelles mesures et prévention de la grippe A.

Le ministre a confirmé la tenue, à partir du 10 septembre 2009, des Assises nationales de l'enseignement agricole public. Il a réaffirmé sa volonté que ce rendez-vous aboutisse à des propositions concrètes : «Notre appareil de formation doit redevenir ce laboratoire d'idées pour l'agriculture et l'espace rural qui a fait sa notoriété ; il doit aussi constituer un modèle dans les domaines de la pédagogie et de l'expérimentation.»

Bruno Le Maire a confirmé les nouvelles mesures pour la rentrée 2009, notamment 60 équivalents temps plein (ETP) supplémentaires dès la rentrée. Selon lui «ces emplois permettront d'améliorer les conditions de la rentrée, en particulier pour offrir des places aux élèves sur listes d'attente, assurer des options facultatives et améliorer les conditions de remplacement des personnels ».

Malgré cette annonce, la situation reste tendue dans l'enseignement agricole public. Dans plusieurs établissements, des réunions se sont tenues le 1er septembre pour évoquer un mouvement de grève.

Baccalauréat en 3 ans et BEPA* rénové

La rentrée scolaire 2009 sera marquée par la mise en oeuvre des premiers baccalauréats professionnels en trois ans et des brevets d'études professionnelles agricoles rénovés. Fini les brevets professionnels en deux ans suivis d'un bac pro en deux autres années, place à une formation en trois ans à l'instar de l'enseignement général. L'objectif, selon le ministère est d'augmenter le nombre de jeunes possédant un diplôme de niveau baccalauréat ; de mettre sur un pied d'égalité formation professionnelle et générale, et de favoriser la poursuite d'études dans l'enseignement supérieur court (BTSA*).

Le BEPA, sous une forme rénovée, sera toutefois maintenu. «Les jeunes qui ne souhaiteraient pas, pour diverses raisons, aller jusqu'au terme de leur cursus en trois ans, pourront légitimement faire valoir ce diplôme sur le marché du travail pour trouver un emploi», explique le ministère. Les épreuves permettant l'acquisition du BEPA, seront organisées au cours de la formation en classes de seconde et de première professionnelles. La première session d'examen du BEPA rénové sera organisée en juin 2011.


L'enseignement agricole accueille cette année plus de 173.000 élèves dans 845 établissements secondaires publics et privés.

(1) BEPA : Brevet d'Études Professionnelles Agricoles
(2) BTSA : Brevet de Technicien Supérieur Agricole

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier