Europe : Bruxelles autorise dix États à avancer des aides aux agriculteurs

La Commission européenne va autoriser dix États, dont la France et l'Espagne, à avancer d'un mois et demi le versement d'aides directes à leurs agriculteurs.

Bruxelles justifie cette mesure par « la crise financière et les baisses de revenus qu'elle a entraîné », ainsi que « des conditions plus strictes pour obtenir des crédits », les aléas climatiques et « les fluctuations de cours de certains produits agricoles ».

Jusqu'à 50% des aides directes qui devaient initialement être versées au 1er décembre pourront être versées dès le 16 octobre, précise la Commission dans un communiqué publié mercredi.

Les vérifications habituelles des conditions d'éligibilité aux aides devront néanmoins être réalisées comme toujours avant le versement des avances.

Outre la France et l'Espagne, parmi les plus gros bénéficiaires d'aides directes dans l'UE, figurent également la Belgique, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, la Lettonie, la Lituanie, et la Roumanie.

La décision, avalisée par le comité de gestion des aides directes de l'exécutif bruxellois, doit encore être formellement adoptée par la Commission dans un avenir proche.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier