Europe : José Manuel Barroso veut relancer la culture des OGM

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso veut rapidement relancer le processus d'autorisation de la culture de deux OGM, assurent plusieurs sources européennes.

« L'autorisation de la culture du maïs MON 810 et de la pomme de terre Amflora est une de ses priorités », a confié une source au sein de l'exécutif bruxellois sous couvert de l'anonymat. La première réunion de la nouvelle Commission est prévue le 17 février, mais le programme de travail est encore en cours d'élaboration.

Le départ de Stavros Dimas, commissaire à l'Environnement opposé à la culture des OGM, pourrait faciliter la tâche de José Manuel Barroso. Mais il doit tenir compte des réticences des États. Six pays, dont la France et l'Allemagne, ont interdit la culture du MON 810 et onze États ont demandé à pouvoir interdire toutes les cultures d'OGM.

M. Barroso a subi un revers politique l'an dernier lorsque 22 pays ont voté contre sa demande de faire lever les interdictions, et les gouvernements européens sont aujourd'hui très réticents à autoriser les produits OGM en raison de l'opposition de leur opinion. « Nous attendons de voir comment il compte s'y prendre », a commenté un diplomate.

Monsanto attend le renouvellement de l'autorisation pour la culture du MON 810, seul OGM cultivé à ce jour dans l'UE, et BASF bataille pour sa pomme de terre. D'énormes intérêts financiers sont en jeu. BASF estime entre 30 et 40 millions d'euros par an les revenus dégagés par Amflora, si sa culture est autorisée.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier