Europe : Lutter contre l'exploitation des saisonniers agricoles

SC

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) lance un appel au renforcement de la lutte contre l'exploitation des ouvriers saisonniers dans l'agriculture.

« Les gouvernements doivent protéger davantage les travailleurs saisonniers agricoles et assurer le respect de leurs droits », souligne la responsable de la lutte contre le trafic d'êtres humains au sein de l'OSCE, Eva Biaudet.

Dans la plupart des pays, les inspections du travail seraient très limitées voire inexistantes dans le secteur agricole, d'où la nécessité, d'une volonté politique forte pour imposer de tels contrôles. Eva Biaudet note également que dans de nombreux pays « on accepte que la demande d'ouvriers agricoles saisonniers soit satisfaite par des travailleurs étrangers alors que l'immigration légale reste souvent très limitée ». «

Dans son rapport publié en janvier 2008, Médecins sans Frontières estimait que 90 % des saisonniers étrangers dans le sud de l'Italie travaillent sans contrat de travail. Une grande majorité d'entre eux ne possèdait pas de titre de séjour. En Andalousie comme dans le sud de la France, les agriculteurs des zones intensives de cultures maraîchères sous serres recrutent également la plupart de leurs travailleurs à l'étranger, avec des conditions de travail parfois désastreuses.

Une centaine de représentants des services d'immigration, inspections du travail, travailleurs sociaux et services de répression des fraudes des 56 pays de l'OSCE, d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Asie centrale, sont réunis à Vienne pour discuter des questions liées à l'exploitation des travailleurs.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires