FAO : La faim dans le monde recule, un peu

Pour la première fois depuis quinze ans, la faim dans le monde recule à 925 millions de personnes sous-alimentées, un chiffre « inacceptable » dont « il n'y a vraiment pas lieu de se réjouir», souligne le directeur général de la FAO Jacques Diouf.

Même si le nombre d'affamés repasse sous le seuil symbolique du milliard, dépassé en 2009 (1.023 millions, soit une baisse de 9,6%), la FAO se refuse à tout triomphalisme. « Une personne sur six se réveille sans avoir de quoi manger », rappelle Josette Sheeran, directrice générale du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies.

La baisse enregistrée découle d'une conjoncture économique plus favorable en 2010, notamment dans les pays en développement, et de la baisse des prix alimentaires à l'échelle mondiale. C'est en Asie-Pacifique, zone où il y a le plus grand nombre d'affamés (578 millions de personnes), que la faim a le plus reculé, avec une baisse de 12% par rapport à 2009. La proportion d'affamés reste la plus forte en Afrique sub-saharienne (30%).

Les deux tiers des 925 millions de personnes sous-alimentées se retrouvent dans seulement sept pays : Bangladesh, Chine, République démocratique du Congo, Éthiopie, Inde, Indonésie et Pakistan.

16% de la population mondiale serait donc actuellement sous-alimentée. Le premier objectif du « Millénaire pour le développement» adopté en 2000 prévoyait de passer de 20% à 10% de sous-alimentés dans le monde d'ici à 2015. Pour Jacques Diouf, « cet objectif s'annonce très difficile à atteindre. »

Il préconise de s'attaquer aux « vraies » causes de la faim dans le monde notamment avec des investissements accrus dans l'agriculture, des filets de sécurité et des programmes d'aide sociale.

Source FAO

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires