FAO : Pas de crise alimentaire mondiale proche

Même si la récente volatilité des prix des denrées représente une «menace majeure» contre la sécurité alimentaire la FAO estime qu' il n'y a «pas d'indication d'une crise alimentaire mondiale proche».

Des experts de plus de 75 gouvernements se sont réunis vendredi pour discuter de la récente envolée des prix alimentaires. Bien que le prix du blé sur le marché international ait bondi de 60 à 80% depuis juillet et le prix du maïs d'environ 40%, il n'y a « pas d'indication d'une crise alimentaire mondiale proche », estime la FAO dans un communiqué.

Pourtant, début septembre, une hausse du prix du prix du pain au Mozambique a provoqué des émeutes mortelles, qui ont fait 13 morts et 400 blessés.

La FAO indique que la récolte de céréales de cette année devrait être la troisième plus importante jamais enregistrée. L'offre et la demande de céréales semblent donc suffisamment équilibrées. D'après cette organisation de l'Onu, les responsables de la récente hausse des prix sont donc « une récolte défaillante imprévue » ainsi que « des politiques nationales et des comportements spéculatifs ».

Les participants ont recommandé d'explorer « de nouveaux mécanismes pour améliorer la transparence et la gestion des risques associés aux nouvelles causes de volatilité des marchés »

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier