FCO : Plan de vaccination et coût des doses

Le ministère de l'Agriculture a arrêté le 3 décembre les tarifs de la partie des vaccins à la charge des éleveurs.

Lors d'une réunion de travail la semaine dernière au cabinet du ministre de l'Agriculture, un certain nombre de dispositions ont été arrêtées concernant la tarification de la partie du coût du vaccin contre la fièvre catarrhale ovine, qui sera répercutée à l'éleveur. En premier lieu, le renvoi en commission bipartite départementale des négociations relatives au prix de cession aux éleveurs de la dose de vaccin, a été supprimé. L'État a par ailleurs décidé de mettre en place un soutien financier spécifique pour le prix de cession des vaccins “petits ruminants”. Au final, le prix des vaccins payés par les éleveurs sera le suivant :
- BTV 8 bovin : 0,29 euros
- BTV 1 bovin : 0,4 euros
- BTV 1 et 8 ovin : 0,1 euros.
La profession a pris acte de cette décision sans la cautionner, considérant qu'elle grevait de 18 millions d'euros le budget du ministère, “alors que les éleveurs connaissent une crise grave”. Par ailleurs, le ministère a adressé au préfet le 2 décembre des instructions sur la mise en oeuvre du plan de vaccination, qui doit s'engager à partir du 15 décembre.

Priorité aux animaux destinés aux échanges

La mise à disposition des doses contre le sérotype 1 sera étalée de la semaine 51 (du 15 décembre) à la semaine 15 (6 avril 2009) pour les bovins. Cette répartition des vaccins sera progressive au prorata des effectifs des animaux pour les 76 départements qui n'ont pas encore procédé à une vaccination de masse contre le sérotype 1, puis dans les 18 autres départements. Il est également prévu une utilisation prioritaire du premier lot de doses bovines (2,2 millions de doses en semaine 51) pour vacciner les animaux destinés aux échanges des 76 départements.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Source union du cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier