Fête de la terre : Les Jeunes agriculteurs affûtent leur soc

P. OLIVIERI

Les JA de Montsalvy proposent une journée de fête et un programme “anti-crise”.

Leur ambition ? “D'abord, afficher la bonne santé du réseau syndical des Jeunes agriculteurs (JA) et montrer toute la vitalité des jeunes de notre canton”, répond Joël Piganiol, une des chevilles ouvrières de cette nouvelle édition de la Fête de la terre, dont le socle demeure la Finale départementale de labour. “Cette manifestation va nous permettre à nous éleveurs, à nos concitoyens et aux touristes de nous extraire le temps d'une journée de la crise”, complète Olivier Plantecoste, jeune éleveur laitier installé à Leucamp et à la tête du comité d'organisation de cette fête accueillie cette année par le canton de Montsalvy et plus précisément sur les terres de Jérôme Bonnet à Vaurs (commune de Labesserette) le dimanche 9 août. La bonne humeur qui règne au sein de la quinzaine de jeunes impliqués dans cette opération n'enlève pourtant rien à l'inquiétude de ces éleveurs ou futurs agriculteurs, les plus touchés par une conjoncture des plus défavorables : “Quand on a commencé à s'en occuper en début d'année, la situation des producteurs de lait n'était déjà pas bien bonne, mais au fur et à mesure de nos réunions, ça s'est encore dégradé, relate Olivier Plantecoste.

Une parenthèse dans la crise

On s'est serré les coudes mais une fois la fête passée, on aura du boulot pour se faire entendre sur le prix du lait. On a des chiffres d'affaire vraiment trop bas”. D'ailleurs, Olivier et son équipe ne cachent pas que le temps consacré à l'organisation de cet événement les a handicapés dans la recherche de solutions pour “mieux passer la crise”. Mais pour l'heure, ils se concentrent sur leur projet immédiat et peaufinent les derniers détails d'un programme d'animations qu'ils ont voulu variées. Ainsi, si le concours de labour, qui verra s'affronter 15 équipes selon deux techniques (à plat et en planches, avec charrues bi ou trisoc) s'annonce comme un excellent cru, les spectacles de vachettes landaises assureront sans nul doute le spectacle, surtout quand on sait que les jeunes de Montsalvy relèveront le défi de les taurer.
Des vaches, plus calmes cette fois, seront aussi exposées par des éleveurs locaux. Vaches toujours, menées “à la baguette” par Pierre Monier et son chien lors des démonstrations de chiens de troupeaux. À noter également : des repas “que nous avons voulu à des prix abordables”, précise Joël Piganiol, avec notamment le soir une formule marché de pays proposée par des producteurs locaux (cabécoux, vin du Fel, produits à base de canards, farçous, cantal fermier). Des produits qui viendront compléter l'aligot saucisse concocté par les JA de Montsalvy. La journée, pour laquelle l'équipe JA de Montsalvy attend un millier de visiteurs, devrait se poursuivre tard dans la nuit avec d'abord un concert rock puis une dance party disco à partir.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source union du cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier