Fièvre catarrhale ovine : 150 cas en Saône-et-Loire

DD (d'après AFP)

Environ 150 cas de fièvre catarrhale ovine (FCO) ont été recensés dans des troupeaux de moutons et de chèvres en Saône-et-Loire où la vaccination ne sera terminée que le 31 juillet, a-t-on appris mardi.

« Quelque 150 cas ont été relevés à la fin de la semaine dernière dans les cheptels d'ovins dans l'ouest du département où la mortalité peut atteindre 10% sur certains petits élevages », a affirmé le directeur syndical de la FDSEA de Saône-et-Loire. Ces nouveaux cas (sur un total de 85.000 moutons et caprins) sont dus « à la distribution tardive des vaccins, en juillet au lieu de début juin, car les ovins contrairement aux broutards - jeunes veaux - n'étaient pas prioritaires », a-t-il ajouté. Le directeur de cabinet du préfet de Saône-et-Loire a confirmé le chiffre de 150 cas de bêtes contaminées et a précisé que la « situation était préoccupante » et qu'« on était dans une véritable course de vitesse » pour vacciner l'ensemble du cheptel. « Tous les services de l'Etat sont mobilisés et 28.000 doses de vaccins commencent à nous arriver. Nous ferons tout pour que l'ensemble du cheptel de Saône-et-Loire soit vacciné au 31 juillet », a-t-il déclaré.

La FCO ou « maladie de la langue bleue », transmise à la vache et au mouton par des piqûres d'insectes, avait touché plus de 11.000 bêtes en France fin 2007. De nouveaux cas sont signalés régulièrement. Début avril le Premier ministre François Fillon a annoncé le déblocage de 6 millions d'euros d'aide aux éleveurs de bovins pour faire face à l'épizootie. Début mars, l'Italie, principal débouché des jeunes veaux français, avait décidé de fermer totalement sa frontière faute de vaccination de l'ensemble du cheptel.

Publié par DD (d'après AFP)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier