Filière bovine : Les banques s'engagent à étudier les dossiers au cas par cas

Les cinq grandes banques françaises privées se sont engagées à étudier au cas par cas les dossiers d'agriculteurs de la filière bovine présentant des difficultés, annoncent la ministre de l'Économie Christine Lagarde et le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire.

Pour tenter d'apporter des solutions aux difficultés de la filière bovine, soumise à des difficultés de trésorerie, les ministres ont rencontré lundi les représentants des cinq grandes banques françaises privées (Crédit Agricole, BNP Paribas, Société Générale, BPCE et Crédit Mutuel). Parmi elles, le Crédit Agricole est de très loin le premier financeur du monde agricole.

A l'issue de la rencontre, les banques se sont engagées à examiner au cas par cas chacun des dossiers présentant des difficultés. Il leur appartiendra alors de trouver des solutions, qui pourront comprendre « tous les outils possibles », selon Bruno Le Maire. « Ils ont une palette. Vous pouvez jouer sur le taux, sur le temps, sur les volumes, sur le rééchelonnement », a expliqué Mme Lagarde, pour qui « c'est à eux de faire le travail. Il ne faut pas s'imaginer qu'on va leur ficeler des solutions ».

« Il faut que les banques jouent le jeu. Pas question qu'(elles) se dispensent des efforts qu'elles peuvent faire pour soutenir la filière », a renchéri Bruno Le Maire. Par ailleurs, le Médiateur du crédit Gérard Rameix va désigner, dans chaque département, un correspondant, expert dans le financement des exploitations agricoles, qui sera saisi en cas de désaccord entre l'agriculteur et la banque. M. Rameix fera fin juin un point d'étape sur le sujet.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires