Filière cidricole : Le cidre voit le jour aux Papillons de Nuit

Thierry Guillemot

Filière cidricole : Le cidre voit le jour aux Papillons de Nuit

Cidres, poirés et Calvados sont désormais “boissons officielles de la Normandie” du festival musical des Papillons de Nuit de St-Laurent-de-Cuves (50).

L'édition 2010 du Festival musical des “Papillons de Nuit”, qui s'est déroulée ce week-end à Saint-Laurent-de-Cuves (50), s'est révélée cette année encore comme un excellent millésime. Un cru d'une saveur désormais “normandisée”, non pas côté scène mais plutôt côté coulisses, avec les produits de la pomme à cidre intrônisés “boissons officielles” de ce rendez-vous.
“Si on remplaçait seulement une dizaine de tireuses à bière par des tireuses à cidre, ce serait déjà bien”. Jean-Luc Duval, président de l'ARDEC (Association Régionale de Développement de l'Economie Cidricole), a longuement échangé avec Patrice Hamelin, président du Festival.

50 000 litres de bière

Agriculteurs tous les deux, ça facilite les échanges d'autant plus que les deux hommes ont usé en même temps leurs fonds de culottes sur les bancs du Lycée agricole du Robillard (14). Pas question de détrôner la bière, il s'en consomme 50 000 litres lors de ce rendez-vous, “mais le cidre doit y trouver une place identitaire sans tomber dans la poussière du terroir”, ambitionne Jean-Luc Duval. Partenaire du Festival depuis 3 ans, l'ARDEC avance crescendo ses pions auprès d'un public jeune mais aussi composé de quadras, voire plus. La nouveauté cette année, c'est la signature d'une charte. “Je, soussigné Patrice Hamelin, président du Festival des Papillons de Nuit, déclare boissons officielles de la Normandie nos cidres, poirés, Pommeau et Calvados. Fier de ces produits, j'ai le plaisir d'honorer mes invités en leur proposant de les apprécier. Aussi, je m'engage à les mettre en valeur de façon systématique lors de toutes les éditions du Festival des Papillons de Nuit, conformément aux dispositions de la présente charte”, dit-elle en substance.Concrètement, c'est une cinquantaine de coffrets cidricoles qui ont été offerts aux vedettes. C'est aussi un apéritif de même nature, commenté par Arnaud Didier (oenologue de l'ARDEC), qui était proposé au sein de l'espace partenaires.“Il faut innover et aller au feu, insiste Jean-Luc Duval. Les collectivités territoriales, qui abondent financièrement ce type de manifestations, ont également un rôle à jouer. Elle pourraient pas exemple imposer au cahier des charges des organisateurs, en échange de leur soutien, la mise à disposition de produits locaux”. Message lancé également du côté des administrations, Préfecture de Région en tête.

Source Réussir l'Agriculteur Normand

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier