FNSEA : 16 octobre : une mobilisation tournée vers Nicolas Sarkozy

Les agriculteurs participeront à une journée nationale de mobilisation le 16 octobre, à l'appel de la Fnsea, et s'adresseront directement à Nicolas Sarkozy pour protester contre la baisse de leurs revenus.

« Nous tournons notre mobilisation vers le chef de l'État », a déclaré Jean-Michel Lemétayer, précisant que le mot d'ordre sera «Sarkozy, notre agriculture a un prix». « L'agriculture est aussi stratégique que l'automobile ou le secteur bancaire », a fait valoir le président de la Fnsea. «Il n'y a pas que le lait qui est en crise, toutes les productions le sont», a-t-il souligné, en citant la viticulture, les légumes et fruits, ainsi que la viande bovine et porcine.

Parmi les revendications du 16 octobre, la Fnsea réclame toujours une «année blanche». M. Lemétayer a aussi réitéré sa demande d'exonération de la taxe carbone ainsi que la réduction du coût du travail. Au delà de ces mesures conjoncturelles destinées à donner un ballon d'oxygène aux agriculteurs, la Fnsea demande aussi «un projet pour l'agriculture» et notamment de «remettre la régulation au coeur de la PAC».

« Je ne regrette pas de ne pas avoir appelé à la grève »


Plusieurs dizaines de milliers d'agriculteurs sont attendus lors de cette journée de mobilisation qui se déroulera dans plusieurs grandes villes de France (Rennes, Dijon, Clermont-Ferrand, Limoges, Toulouse, Nantes, Lille, Caen, Versailles, notamment). Les Jeunes Agriculteurs (JA) se sont joints au mouvement. D'ici là, la FNSEA et JA appellent au boycott de toutes les commissions officielles départementales (CDOA...).

Concernant la suspension de la grève du lait décidée jeudi par l'EMB, Jean-Michel Lemétayer a déclaré s'en réjouir. «Je ne regrette pas de ne pas avoir appelé à la grève. Nous ne changeons pas de ligne syndicale. Nous sommes un syndicat responsable», a-t-il justifié tout en reconnaissant «le déficit de communication» de son syndicat: «Nous allons devoir mieux expliquer la réalité de la politique européenne et l'action que nous menons», a-t-il précisé.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier