Foie gras Rougié : « Sarlat-le-Canada »

Raphaël Lecocq

Chargement du player...

Filiale du groupe coopératif Euralis, Rougié élabore depuis 140 ans des foies gras « made in » Sarlat-la-Canéda, la capitale du foie gras, au cœur du Périgord. Depuis 10 ans, la marque produit également au Canada, plus exactement à Marieville, son Sarlat québécois en quelque sorte.

 

A l’aube des années 2000, la résurgence de la grippe aviaire met un frein aux exportations, notamment vers l’Amérique du Nord. Pour conserver son accès au marché nord-américain, Rougié  décide alors de produire sur place, en rachetant une ferme de gavage à un couple de français originaires du Sud-Ouest, installés au Québec au début des années 80. Une opération sans aucun préjudice pour les éleveurs français et qui permet à Rougié de se développer aux Etats-Unis et au Mexique, en tirant profit de l’Alena, l’accord de libre-échange liant ces deux nations avec le Canada.

 

Actuellement, Rougié exploite un couvoir et trois ateliers de gavage dont deux sous contrat avec des éleveurs, soit une production annuelle d’environ 200 000 canards gras. A l’échelle du groupe Euralis, ce n’est pas très important. Mais l’activité se développe. Et les acteurs ne sont pas si nombreux.

Sur le même sujet

Commentaires 1

Guit40

Rougier possède aussi brezovo ltd. Leader bulgare du canard gras. Comme la loi n'oblige pas à mentionner l'origine d'une viande reconditionee rougier importe la viande bulgare et la vend en «origine france» avec sir l'emballage l'adresse de l'entreprise où a été faite la dernière opération soit sarlat la caneda en dordogne. Voila comment fait euralis. Une mafia

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires