Forêts : Hausse des prix en 2008, un « palier » attendu en 2009

B.BOUCHOT

Les forêts françaises n'ont pas souffert des effets de la crise en 2008. L'indicateur de prix ayant augmenté de 7,1% grâce à la flambée du prix du bois ces dernières années, mais un ralentissement est attendu en 2009, selon l'étude annuelle de gestionnaires de forêts.

L'évolution des prix

Hors pourtour méditerranéen, dont les prix sont très fluctuants, l'indice des prix a augmenté de 7,1% contre une hausse de 8,5% en 2007, d'après la Société forestière et la Fédération nationale des Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural (FNSafer). En incluant le pourtour méditerranéen, l'augmentation de l'indice atteint 9,2%. Les prix des forêts, qui dépendent essentiellement de ceux des terres agricoles et du bois, profitent de la forte hausse du matériau entre 2005 et 2007 (+55%), alors que la baisse du marché du bois en 2008 (-15%) n'a pas encore été ressentie.

Le prix moyen brut des forêts s'est élevé à 5.380 euros par hectare en 2008, les petites parcelles étant plus chères (6.170 euros/ha en moyenne pour les forêts de 1 à 10 ha non bâties et 5.090 euros/ha pour les forêts de plus de 10 ha). Le marché s'est montré « très dynamique », selon Robert Levesque, directeur de la FNSafer, avec une augmentation du nombre de transactions (+14%), des surfaces vendues (+2%) et des volumes vendus en valeur (+15%). Le marché s'est élevé à 1,35 milliards d'euros en 2008. Pour 2009, Le Pdg de la Société forestière table sur un « palier », avec les effets conjoints de la baisse du prix du bois en 2008 et de la crise économique qui devraient se faire sentir mi-2009.

La forêt, un placement

La forêt reste « une valeur refuge », pour Michel de Warren, directeur investissement et gestion privée à la Société forestière, les investissements en forêts ayant souvent pour objectifs une diversification patrimoniale et une fiscalité avantageuse. La Société forestière a par ailleurs annoncé avoir obtenu du ministère du Budget que les groupements forestiers, en tant que PME, soient éligibles comme investissement au titre de l'ISF, une disposition incluse dans la loi TEPA.

Source d'après l'AFP

Publié par B.BOUCHOT

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires