Fourrage : La sécheresse se confirme dans le Nord-Ouest

SC

En septembre, la pousse de l'herbe reste très inférieure à la normale. Sur l'année, le ministère estime les pertes de fourrages, dans le nord-ouest, entre -30% et -40% de la production habituelle.

Malgré une légère amélioration, la production de fourrage de septembre se situe, une fois de plus, en dessous des valeurs de référence. La façade atlantique et le nord de la France conserve notamment un déficit marqué de production. La pousse est inférieure à la normale pour toute la moitié ouest de la France et la plupart des régions du sud excepté le nord de l'Auvergne et de Rhône-Alpes.

En production cumulée sur l'année, les pertes estimées de fourrage sont importantes pour la plupart des départements du Nord-ouest de la France. D'après les dernières estimations publiées par le ministère, les régions Pays de Loire et Normandie sont les plus affectées, avec un niveau de pertes compris entre 30 et 40% de la production annuelle.


Dans le nord-ouest, des ventes anticipées d'animaux

En Bretagne, Poitou-Charentes, Picardie et Nord-Pas-de-Calais, les pertes sont moindres mais se situent entre 20 et 30% de la production. Au sud,elles sont marquées en Gironde, nord des Landes, dans les Pyrénées-Orientales et des Hautes-Alpes. Des pertes plus modestes, comprises entre 10 et 20% de la production annuelle touchent le Lot, le nord de l'Aveyron et la Lozère, une partie de Poitou-Charentes et de la Bretagne et des Ardennes.

Dans toutes ces régions, les prairies n'ont pas assuré l'alimentation des troupeaux et les stocks de fourrages ont été utilisés. Des achats de fourrages ont même été nécessaires pour couvrir les besoins des exploitations. Dans le nord-ouest, des ventes anticipées d'animaux ont du être effectuées pour ajuster les besoins les besoins aux ressources de fourrage.

La campagne 2010 aura donc été marquée par une sècheresse inhabituelle dans le nord-ouest de la France et des pluies assez abondantes dans les régions méditerranéennes.

Estimation des pertes de production de fourrage en 2010.

Estimation des pertes de production de fourrage en 2010.

 

Source Agreste Conjoncture Prairies

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier