France : 20% des melons vendus ont été importés

20% des melons et 14% des tomates et des pêches vendus en France sont venus des pays limitrophes cet été, selon une enquête de l'association de défense des consommateurs, CLCV.

Cette enquête, menée entre juillet et début septembre, porte sur les prix de cinq fruits et légumes (pêche, abricot, melon, tomate et courgette). Elle met en évidence que les tomates et les pêches produites en France ont été plus chères respectivement de 17% et 11% que les produits importés cet été malgré la chute des prix, selon la CLCV. Elle révèle aussi que même face à une offre abondante française et des prix en baisse, les « produits importés ont représenté une part non négligeable de l'offre ».

Ainsi 20% des melons et 14% des tomates et des pêches sont venus des pays limitrophes, souligne l'association. En ce qui concerne les tomates, les pays exportateurs ont été la Belgique et les Pays-Bas, devant l'Espagne. De ce pays est aussi venue une partie (14%) des pêches, présentes sur les étals français.

Un comparatif entre les circuits de commercialisation montre que le hard discount propose des prix de 10 à 30% inférieurs à ceux des grandes surfaces, toujours selon l'enquête de la CLCV. En ce qui concerne l'offre bio, l'association relève que « l'offre continue à végéter ». Elle ne représente qu'entre 1,5% et 4,5%, selon les espèces. Avec des prix bien supérieurs. Les pêches bio sont en moyenne 2,5 fois plus chères que les pêches conventionnelles.


Les producteurs de fruits et légumes ont multiplié les actions cet été pour dénoncer leur situation financière, de plus en plus difficile en raison de la baisse des cours et des ventes réalisées en dessous des coûts de production.

Source CLCV

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires