France: inquiétude après l'achat de terres agricoles par un mystérieux groupe chinois

France: inquiétude après l'achat de terres agricoles par un mystérieux groupe chinois

L'acquisition par une société chinoise de 1.700 hectares de terres agricoles dans l'Indre, au coeur du bassin céréalier français, suscite l'inquiétude des agriculteurs du Berry et des autorités chargées de l'aménagement rural.

"Un fonds de gestion chinois basé à Hong-Kong a acheté depuis un an trois exploitations céréalières", soit 1.700 hectares dans le département, a dit mercredi le président de la FDSEA de l'Indre, Hervé Coupeau, confirmant une information révélée par le Journal de l'environnement. Selon lui, le fonds en question est représenté par un gérant français. "Ils vont voir l'exploitant au bord de la faillite et lui demandent combien  il a de dettes. Puis ils demandent que l'exploitation passe en Société agricole (SA) et rachètent 98% des parts", raconte-t-il. Le but de cette entreprise aujourd'hui "est d'acquérir des terres pour les exploiter" et non pour les mettre en fermage, assure Emmanuel Hyest, président de Fédération nationale des Safer (Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural), organisme rattaché au ministère de l'Agriculture.
Selon Le Figaro, le Fonds chinois, dénommé Hongyang, est spécialisé dans les équipements pour station-service d'après son site internet. Pour Emmanuel Hyest, c'est le signe d'une "financiarisation de l'agriculture", avec "un fonds qui investit là où il pense que ça va être le plus rentable", un "phénomène important et nouveau" en France, mais qui fait l'objet de "grandes manoeuvres au niveau mondial" notamment en Afrique et en Asie du Sud-est. Ces acquisitions présentent plusieurs inconvénients du point de vue de la profession.
D'une part, l'entreprise a payé l'hectare, estimé à 4.000 euros dans le département, "beaucoup plus cher que le prix du marché", ce qui implique un "vrai risque de déstabilisation", explique le président de la FNSafer, qui évoque un doublement par rapport à la valeur réelle. D'autre part, cela leur permet de passer sous le radar de la FNSafer car celle-ci est informée de toutes les terres agricoles qui sont en vente afin de pouvoir exercer si nécessaire son droit de préemption quand le projet le nécessite, mais seulement quand elles sont détenues en direct.
Une martingale
Or, une faille a été découverte il y 3 ou 4 ans: elle rend possible la vente d'une partie des parts sociales détenues dans une société d'exploitation agricole comprenant des terres. "On est notifié, mais on ne peut intervenir que si 100% des parts sont vendues", explique M. Hyest. "Ni la commission des structures, ni la Safer ne disposent des moyens juridiques pour s'assurer que le projet d'acquisition répond bien aux objectifs des politiques publiques", s'est émue la FNSafer, dans un communiqué. Ce n'est pas la première fois que cette martingale est utilisée, "mais c'est la première fois que des acteurs étrangers, en l'occurrence des Chinois, l'utilisent et sur une surface très importante".
L'objectif poursuivi par ce groupe est "aux antipodes" du mode d'agriculture promu par la France, estime la FNSafer. "Aucune installation n'est prévue mais simplement la mise en place de salariés; aucune implication  sur les territoires n'est possible à cette échelle, aucun circuit court n'est envisagé puisque la production est destinée à l'exportation", ajoute la FNSafer. Après le départ des exploitants, ce sont des salariés qui se sont installés sur ces terres pour cultiver des céréales, et si la première récolte a été vendue à la coopérative, "dès qu'ils auront suffisamment de volume, ils pourront aller au port tout seuls" vendre les céréales à l'exportation, assure M. Coupeau de la FDSEA. La société chinoise est maintenant "en pourparlers pour acquérir une  quatrième exploitation", ajoute-t-il.

Sur le même sujet

Commentaires 46

esclave

c est tous simplement le resultat d une politique agricole voulu c est la mafia chinoise qui vont mettre les agriculteurs trices a la soupe a feu doux pour nous chier comme des merdes bravo a nos responsable agricole allez y maintenant manifester dans les fermes chinoises en france il y a que la fn sea qui a gourverner l agriculture francaise avec toute tendance politiques resultat l euryen face au dollar et les paillettes de la livre qui vole en eclat c est la guerre dollar contre euryen ho yen oui vous avez detruit l agriculture trices famiale la jeunesses agricole se que moi j appelle la jacpots vous avez reussie a tous nous detruire l agriculture des gens nais dans leur pays d origine les vrai paysans et paysanne bonne soupe mes demoiseilles mes dames messieurs et les cabribous de la hautes gouvernances francaises europeenne les grosses mer*** en clair chinoissssss

@common

peut on s'enrichir sans travail oui la rente ca existe et c'est de plus en plus le cas le nombre de rentier augmente comme les millionaires.... la rente peut ne necessiter aucun travail suffit d'avoir placer l'argent de papa et d'attendre que ca tombe que par un quelconque truchement cela crée du travail oui mais le rentier lui ne travail pas
s'enrichir raisonnablement oui , c'est condition pour que tout ne finisse pas dans un bain de sang , parler de raison oui l'etat peut aisement fixer des regles sans aucun probleme
l'argent n'est pas sans limit on ne peut pas s'acheter tout ce que l'on veut , la richesse de certains n'"existent que parce que d'autres sont exploités
curieux de le comparer a une vache , quelle est le degré de sensibilté de la vache à la pub , sans doute le meme on a pas essayé la manipyulation mentale ca marche tres bien sur les consommateurs qui se croient eclairé alors que ce n'est que l'ecran de publicité de leur tele qui eclaire leur visage leur cerveau lui est dans la penombre
le malheur ne vient pas des chinois , ils ne font qu'utiliser le subterfuge des pontes de la fnsea pour s'agrandir sans passer sous l'oeil de la safer

Paddycouac

Le point de départ est une situation d'endettement. Pas d'une entreprise céréalière unique, mais de 3, qui plus est dans la même zone géographique de monoculture. Avant de discuter d'un changement de la posologie (règles sur la transmission), si on travaillait à la modification du modèle pour éviter l'apparition des symptômes... . Et pour ceux qui se marraient en voyant les pauv' pays du tiers monde se faire piquer leurs terres, c'est notre tour. Aucune vision d'ensemble, aucune notion du bien commun ... allez au boulot !

common

@@common

L’incohérence du 'consommateur', c'est ce que tu comprends - parce que c'est la vache que tu veux traire (moi aussi je suis agriculteur) - mais quand moi je parle de l’incohérence des idées des agriculteurs tu veux pas l'entendre?
Je reve pas et je parle pas de ce que je veux... Je parle de tous ces trucs qui existent: la on parle des choses qui sont pas bonnes - certains disent que les Chinois sont pas bons pour nous et moi je me demande s'il faudrait pas commencer a s'en douter de ce qui se passe en France, entre Francais etc. - mais ici on a l'impression que tous les malheurs proviennent des Chinois...!?
Ce qui se passe en France - sans un seul Chinois, c'est le suivant:
Pour s'enrichir il faut etre capable de commander le travail - les actionnaires par ex, les banques, les investisseures, bref capitalistes, entrepreneurs etc. Toute la richesse est basée sur le travail. Sans travail on a simplement rien. On est aujourd'hui capable de produire tous ce qu'on veut, mais on est plus mal qu'avant? Comment ca? Ou va la richesse PRODUITE?? ((Ouais, je sais, les Chinois probablement... nan, les chômeurs..... ou les Arabes, les Juifs... attendez, je l'ai: le voisins!!)). C'est alors la valeur de toute cette immense richesse produite qui a diminué? Bizarre, travailler et produire comme des fous et être après plus pauvre qu'avant '(et ca toujours sans un seul Chinois et compagnie)... Ce principe et ses conséquences, c'est fait maison et vous tous voulez le défendre et pratiquer? Vous me rappelez des joueurs de foot qui après un match perdu comprennent plus rien: ils ont joué pour gagner et maintenant la déception pure et dure, on cherche des raisons - et qu'est-ce qu'ils trouvent a chaque fois: l'arbitre, les spectateurs, le gazon blabla - et pourtant avant le match il était clair qu'on peut perdre dans ce jeu... même une équipe française...
Alors, "s'enrichir raisonnablement"? - l'argent ne connaît pas des limites. On peut le 'stocker' sans limites dans une banque, on peut acheter des îles, des clubs de foot, quasiment tous qu'on veut. Ou est la 'raison' svp? Comment l'introduire dans ce jeu qui suit ses propres regles??
"S'enrichir sans travail"? Ah bon, faut me le dire comment on peut faire de RIEN quelque-chose... L'argent devient a un moment du capital: ca deviens capable de commander le travail - des autres = exploitation.
A partir de la on peut parler des degrés de l'exploitation. Mais pourquoi pas de son principe? Je me répète: un agriculteur est un entrepreneur, et un tel veut traire la vache... Moi, je ne veux ni etre ni devenir une vache!

Vous, chers collegues, vous voulez un part plus grand du gâteau. Alors, faut jouer le jeu - et pleurer comme toujours apres...

moiparlerchinois

Comment s'enrichir encore sans qu'on réussit a faire travailler beaucoup des gens pour soi - ou - c'est pareil - a faire les 'consommateurs' payer plus? Vous voulez être les victimes, mais vous adonner a ce principe dont vous êtes vous mêmes et réellement victimes?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires