France : La collecte de lait reste dynamique

En octobre 2010, la collecte de lait de vache est supérieure de 8% à celle d'octobre 2009. Ce dynamisme se maintient en novembre. En cumul d'avril à octobre 2010, la collecte progresse de 4% par rapport à la même période de 2009.

En octobre 2010, la collecte de lait de vache confirme sa nette reprise amorcée depuis la fin de l'été. Ce dynamisme est principalement stimulé par la réévaluation du prix du lait payé aux producteurs. Selon les derniers sondages hebdomadaires effectués par FranceAgriMer, les livraisons de lait de vache augmenteraient de plus de 5 % en novembre 2010 par rapport à 2009.
Cette hausse est néanmoins à nuancer car elle est comparée à une faible collecte 2009 liée au recul du prix du lait lors de la campagne précédente.

En moyenne depuis le début de la campagne 2010/2011, la teneur en matière grasse s'élève à 40,75 g/l, légèrement supérieure de 0,09 g/l au niveau atteint lors de la période précédente. En cumul d'avril à octobre 2010, la collecte de lait corrigée de la matière grasse progresse de 4,7 % par rapport à celle réalisée sur la même période de la campagne précédente (+ 4 % sans correctif matière
grasse).

Toutefois, le déficit par rapport au quota s'accroît : fin octobre 2010, il approche les 700 milliers de tonnes sous le niveau de la référence nationale réévaluée de 2 % pour la campagne en cours.

Les fabrications de fromages sont en forte hausse


Dans les pays du nord de l'Union européenne, la collecte de lait de vache est aussi très dynamique. A mi-campagne, l'Allemagne et les Pays-Bas sont déjà en situation de dépassement de leur quota respectif. On note une embellie de la collecte au Royaume-Uni et en Irlande. A l'inverse, les pays de l'Est et du Sud de l'Union restent en retrait.

Quant à l'évolution de la production des principaux produits laitiers, elle est plutôt nuancée par rapport à octobre 2009. Les fabrications de fromages sont en forte hausse (+ 6,2 %) de même que les exportations (+ 3,6 %), alors que les fabrications des yaourts et desserts lactés sont stables mais les exportations dynamiques (+ 6 %).

A noter, une forte baisse des fabrications de laits conditionnés (- 6,7 %) et un net recul de plus de 50% des exportations pour le deuxième mois consécutif sur un marché essentiellement européen. Pour la crème conditionnée, les évolutions sont respectivement de - 2,2% et + 60%. Le recul des laits liquides conditionnés profite essentiellement au séchage des poudres de lait dont les fabrications et les exportations progressent fortement. La production de poudre de lactosérum progresse aussi.


Collecte de lait de vache. Source : Agreste - enquête SSP/FranceAgriMer

Collecte de lait de vache. Source : Agreste - enquête SSP/FranceAgriMer

 

Source Agreste Conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier