France : La grève du lait se poursuit dans l'Ouest et le Nord

La grève du lait se poursuivait mercredi dans l'Ouest et le Nord de la France. Dans le Pas-de-Calais, des éleveurs ont déversé quelque 150.000 litres de lait dans un champ à proximité de Saint-Omer.

Selon Pascal Cousté, porte-parole en Bretagne de l'Association des producteurs de lait indépendants (Apli) « plus de 50% du volume de lait » produit en Bretagne, une des principales régions productrices du pays, ne sont plus collectés depuis lundi.

Mais les laiteries relativisent l'impact de la grève. Selon l'Association de la transformation laitière française (Atla), qui réunit tous les industriels laitiers, la collecte actuelle est inférieure de 7% à celle de l'année dernière à la même époque.

Le groupe mayennais Lactalis, géant du lait français, estime la baisse de collecte à « 4-5%, avec ponctuellement des baisses qui peuvent aller jusqu'à 7, 8, voire 9% », selon le porte-parole Luc Morelon. Laïta, autre poids lourd de l'Ouest (4.000 producteurs), a chiffré la baisse de collecte à environ 10%.


100.000 litres versés dans un champ du Pas-de-Calais

Les éleveurs ont en tout cas multiplié les actions, notamment en distribuant gratuitement leur lait. En Vendée, ils ont mis en place un partenariat avec la Banque alimentaire et le Secours populaire pour leur fournir gratuitement du lait.

Dans le Pas-de-Calais, des éleveurs ont déversé hier quelque 150.000 litres de lait dans un champ à proximité de Saint-Omer. «On veut prouver à nouveau notre détermination. On veut également prouver à tous nos collègues qui ne sont pas encore grévistes qu'on fait bien la grève», explique Isabelle Dubois, porte-parole de l'Apli du Pas-de-Calais.

Environ 70.000 litres de lait ont également été épandus dans un champ aux Pieux, dans la Manche. Des actions similaires ont eu lieu dans les Côtes d'Armor, le Finistère et l'Indre-et-Loire. A Saint-Brice-en-Coglès (Ille-et-Vilaine), une trentaine de militants de la Confédération paysanne et de la FDSEA, venus également de la Manche et de la Mayenne, ont entamé le blocage de l'usine de poudre de lait « Armor Protéines ».

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier