France : La situation des entreprises agroalimentaires se dégrade

SC d'après Agreste

Au premier trimestre 2009, la situation des industries agroalimentaire françaises se dégrade. Excédent commercial et chiffre d'affaires reculent dans presque tous les secteurs.

Avec un montant de seulement 420 millions d'euros, l'excédent commercial français des IAA est divisé par trois comparé au même trimestre de 2008, dévoile Agreste dans ses statistiques de juillet. Cette détérioration provient d'une baisse des exportations nettement plus rapide que celle des importations

Déjà en baisse de 2,6% au quatrième trimestre 2008, les exportations (7,5 milliards d'euros) reculent cette fois de 13% alors que dans le même temps les importation (7,1 milliards) diminuent seulement de 4,5%. Le principale responsable de cette baisse du solde commercial est la dégradation de l'excédent des boissons, qui perd 30% de sa valeur, soit plus de 600 millions d'euros en un an !

En recul vers l'Union européenne et les États-Unis, les exportations diminuent de moitié pour le champagne et les eaux de table, et se replient fortement pour les alcools (- 21 %) et les vins (- 20 %). « Il faut remonter aux crises de 1990-1991 et 1997-1998 pour retrouver une telle chute » précise Agreste.

L'excédent commercial de produits laitiers perd 174 millions d'euros

Les exportations de poudres de lait reculent de plus de 40%. Celles de fromages se replient également (- 8%), en raison de la baisse de la demande européenne. La baisse des exportations de farines et de produits amylacés associée à la baisse des prix des produits réduit l'excédent pour l'ensemble du travail des grains (- 80 millions d'euros).

Dans le même temps, le déficit continue également de se creuser pour les viandes (- 40 millions d'euros), notamment en raison d'un recul des exportations pour les viandes de volailles vers la Russie et l'Arabie Saoudite. Il augmente également pour les produits à base de poissons et de fruitset légumes en raison d'un recul des exportations.

Heureusement, le solde s'améliore dans quelques secteurs. Le déficit se réduit pour les huiles et graisses, du fait d'une diminution des importations de tourteaux. De même, pour les produits de la boulangerie et les aliments pour animaux .

Baisse de 8% du chiffre d'affaires

Dans ce contexte de crise et de baisse des prix, le chiffre d'affaires des industries agroalimentaires se dégrade nettement et fléchit de 8% et baisse dans tous les domaines. Les ventes des produits laitiers (-14%), d'aliments pour animaux (-12%) et de boissons (-11%) sont les plus touchées.

Pour les autres secteurs, la baisse est moindre : 4% pour la viande ; 6% pour les fruits et légumes, la boulangerie-pâtisserie et le travail des grains. Après une progression de 30% en 2008, le secteur des huiles et des graisses inverse aussi la tendance (-6%).

Les industrie agroalimentaire interrogées en juin 209 sont un peu moins pessimistes pour le deuxième trimestre mais les carnets de commandes sont toujours considérés comme peu étoffés...


Au premier trimestre 2009, chute de l'excédent commercial des IAA (Source : Douanes (DGDDI)

Au premier trimestre 2009, chute de l'excédent commercial des IAA (Source : Douanes (DGDDI)

 

Source Agreste Conjoncture juillet 2009

Publié par SC d'après Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier