France : nouveau recul de l'excédent agroalimentaire en avril

France : nouveau recul de l'excédent agroalimentaire en avril

L'excédent agroalimentaire, point fort du commerce international français, a reculé en avril pour le quatrième mois consécutif, en raison d'une baisse des exportations vers l'Union européenne, a indiqué mardi le ministère de l'Agriculture.

L'excédent est tombé à 586 millions d'euros en avril, soit 233 millions de moins qu'en avril 2015, selon le bulletin statistique Agreste du ministère. "Sur les quatre premiers mois de 2016, l'excédent atteint 2,6 milliards d'euros, en baisse de 665 millions d'euros par rapport à 2015. Il s'agit du plus faible niveau atteint depuis les 2,1 milliards d'euros de 2010", précise le bulletin.

Avec l'Union européenne, l'excédent tombe de 219 millions en avril 2015 à 63 millions d'euros en 2016 soit une baisse de 71,3%, plombé par un recul des exportations de produits transformés.

Les ventes de vin régressent 

Fait nouveau ce mois-ci, les ventes de vin régressent (-74 millions d'euros sur un an) en raison d'une moindre demande européenne en vins français (Royaume-Uni, Belgique, Pays-Bas) et de la baisse des exportations à destination de Hong Kong. Les échanges avec les pays tiers reculent également et l'excédent s'établit à 523 millions d'euros, en baisse de 77 millions d'euros par rapport à avril 2015. "La contribution des produits bruts à ce repli est importante, avec une baisse de 63 millions d'euros de l'excédent en lien avec la diminution des exportations enregistrée pour les céréales", souligne Agreste.

Ainsi, les exportations d'orge ont reculé de 41 millions d'euros parallèlement à la diminution des quantités vendues à la Chine (-91% par rapport à avril 2015). Les exportations de blé tendre se réduisent, en valeur, de près de 30 millions d'euros malgré des volumes en hausse (+16,3%). Les ventes sont nulles vers l'Asie (Corée du Sud, Thaïlande, Bangladesh) qui représentait un débouché non négligeable l'année dernière. Les exportations de maïs reculent, elles, de 41 millions d'euros du fait d'une baisse des livraisons vers les pays de l'UE (en valeur comme en volume).

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires