Fromage et tourisme font bon ménage

C. Fournier

Les instances du tourisme cantalien se sont alliées pour promouvoir à la fois le produit cantal et le territoire.

Le comité régional du développement touristique d'Auvergne, Cantal expansion et le Comité interprofessionnel du fromage (Cif), ont affiné un marketing commun dans le cadre de l'opération : “l'Auvergne au printemps”. Le cantal, jeune, vieux et entre- deux, s'est mis au diapason d'un tourisme qui a faim de gastronomie et d'authenticité. Réciproquement, les instances du tourisme cantalien ont misé sur l'AOP cantal pour attirer du monde dans le département. À la clé : des séjours dans le Cantal et des kilos de fromages AOP cantal à gagner jusqu'au 15 juillet dans quelque 500 grandes surfaces. Cette campagne de promotion, qui inclut la création d'un site Internet et à laquelle participe la grande distribution s'est élevée à un budget de 90 000 e dont 5 000 e en dotation de prix divers au grattage et au tirage dont les clients de ces magasins pourront donc bénéficier au rayon fromage. Tirage fin juillet.

Les totems appréciés en GMS

“Trois cent vingt totems, un million de flyers : le Cif a servi de base à cette promotion au travers des opérateurs de la filière cantal. Nos agents ont opéré sur un rayon de 300 kilomètres autour du Cantal afin de distribuer ce matériel promotionnel pour allier tourisme et territoire au plus près du consommateur et vendre le cantal comme fromage de terroir, un atout fromage qu'il faut ancrer dans le territoire”, précisait Michel Lacoste, président du Cif, à l'occasion du lancement de l'opération à l'enseigne Intermarché de Saint-Flour lundi 21 juin : “Cette action de promotion du fromage et du territoire Cantal lie tourisme et fromages. D'où évidemment, un lien commun entre le Cif et Cantal tourisme qui s'est renforcé”. Même constat pour Bruno Faure, président de Cantal tourisme : “Le but du jeu, c'est d'inciter les gens à venir dans le Cantal dans le cadre d'un tourisme de proximité et pour des visites les week-end”. “L'idée est de générer des séjours au printemps et à l'automne”, complétait Emmanuel Briant, directeur de Cantal tourisme. Quant à la méthode, elle était donnée par Gisèle Séverac du Cif : “Sur le terrain, nous avons balayé une région assez vaste. Nous avons eu un accueil chaleureux dans les GMS où les totems plaisent. Nous étions attendus. C'était une demande par rapport à notre fromage cantal. Des publicités sur le lieu de vente (PLV) ont été distribuées aussi en GMS, aux restaurateurs sur Paris et Clermont-Ferrand et dans le Cantal, soit une centaine au total si l'on inclut les aéroports”. Une opération dont est partie prenante Guillaume Michel, chef de magasin Intermarché, comme 500 autres distributeurs de la grande distribution : “Le vendredi, les touristes viennent faire le plein, surtout de cantal entre deux. La consommation locale est très forte déjà et nous pourrons mesurer sans doute cet été la progression dans le cadre de cette opération”.

Le Cantal s'en tire bien

S'il est trop tôt pour tirer un premier bilan, il s'avère déjà que “le Cantal a la meilleure progression en termes de fréquentation de toute l'Auvergne en 2009 et cette tendance se confirme au printemps 2010”, ajoutait Emmanuel Briant, directeur du CDT. À noter enfin que d'autres opérations sont prévues dès cet été dans les magasins et que les nostalgiques des aventures de “Chantal”, seront bientôt comblés : “Les passages à la télé vont reprendre dès cet automne”, annonçait Michel Lacoste.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source L'Union du Cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier