Fromages d'Auvergne : Tous shuss dans les stations de la région

Patricia Olivieri

Pour la seconde année consécutive, l'Association des fromages d'Auvergne organise le challenge “Glisse and fromages AOP d'Auvergne” dans trois stations de la région.

C'est bien connu, la montagne “ça vous gagne”. Un slogan dont s'est en quelque sorte inspirée l'Association des fromages d'Auvergne (Afa), pour revisiter sa politique de promotion des appellations d'origine protégée (AOP) régionales. Une stratégie de communication qui entend désormais faire la part belle à des opérations au coeur même de la zone de production du bleu d'Auvergne, cantal, fourme d'Ambert, saint-nectaire et salers, en s'appuyant sur la fréquentation touristique hivernale des stations auvergnates. Ainsi, tout au long des vacances de février, soit quatre semaines durant, l'association a décidé de reconduire le challenge “Glisse and fromages AOP d'Auvergne” - lancé en 2009 au pied des pistes de Super-Besse, du Mont-Dore et du Lioran. “On s'aperçoit que lorsqu'on communique auprès des gens en vacances, qui ont donc plus de temps, l'impact est largement plus positif, explique Philippe Maquin, président de l'Afa depuis 2007 et par ailleurs directeur général adjoint des Fromageries occitanes (LFO). Les gens sont attentifs, intéressés et du coup les contacts et échanges sont bien plus fructueux qu'au Salon de l'agriculture, où nous étions noyés au milieu d'un millier de stands”.

Dix mille contacts en 2009

S'appuyant sur l'expérience de leurs consoeurs alpines, habituées à faire leur pub sur des affiches et autres sachets de pain en station, les AOP d'Auvergne ont elles misé sur l'animation pour toucher et fidéliser de nouveaux consommateurs. Dégustations proposées par des professionnels de chaque AOP, courses de luge avec de nombreux lots à gagner estampillés aux couleurs des fromages d'Auvergne, podium des produits laitiers... vont ainsi investir dès le 8 février chacune des trois stations phare de la région. Une centaine d'acteurs des cinq filières, producteurs comme représentants des transformateurs, seront sur le front, de neige, lors des douze journées d'animations programmées. Une mobilisation de la grande famille des AOP sous une même bannière qui avait, l'an dernier, porté ses fruits, au-delà même des espérances de l'Afa : “Le pic d'achat a été net autour des stations concernées, indique Benjamin Piccoli, animateur de l'association qui a pu estimer à 10 000 le nombre de contacts recueillis l'an dernier. De quoi se constituer une bonne base de données et un fichier de contacts privilégiés auxquels est envoyée la newletter de l'Afa. Histoire de rappeler qu'oublier les AOP d'Auvergne, c'est comme pour le cantal...
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source L'Union du Cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires