G8 : Pas d'aide supplémentaire pour endiguer la crise alimentaire

SC

Le G8 se dit préoccupé par la forte hausse des prix de l'alimentation mondiaux mais n'annonce pas de nouvelles mesures financières pour l'endiguer.

Dans une « Déclaration sur la sécurité alimentaire mondiale », les dirigeants des Huit (Allemagne, Canada, États-unis, France, Grande-Bretagne, Japon, Italie, Russie) n'annoncent pas de nouvelles mesures financières pour les pays les plus touchés par la crise alimentaire.

Ils rappellent que, depuis le début de l'année, ils ont consacré « plus de 10 milliards de dollars pour faire face aux effets de la crise, par des mesures d'aide alimentaire et pour augmenter la production agricole dans les pays touchés ». Ils se contentent d'appeler à une conclusion positive des négociations à l'OMC et à une « levée des restrictions à l'exportation de denrées alimentaires ».

Le G8 s'engage toutefois à augmenter ses contributions au Programme alimentaire mondial (PAM) « pour faire face aux besoins humanitaires urgents et pour donner un accès aux semences et aux engrais pour les prochaines semailles ».

La FAO, le FIDA (Fonds international de développement agricole) et le PAM avaient appelé le G8 à «accorder une plus grande part de l'aide au développement au secteur agricole et rural» estimant qu'une des causes de la crise alimentaire mondiale est la baisse «dramatique» des investissements dans l'agriculture durant les trois décennies écoulées.

De son côté, la Commission européenne a proposé à ses pays membres de créer un fonds doté d'un milliard d'euros pour soutenir le secteur agricole dans les pays en développement. Fonds provenant de dépenses, non utilisées, prévues dans le cadre du budget de la Pac. Cette proposition sera discutée dans les prochaines semaines.


Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires