Géant Casino… passe son tour !

Loire-Atlantique Agricole www.agri44.fr

Géant Casino… passe son tour !
Le magasin Géant Casino a été inaccessible jusqu’à 11 heures. © FNSEA-JA44

Deuxième semaine de mobilisation pour la FNSEA 44 et JA 44 qui ont renouvelé l’opération « Aquiletour », au Géant Casino de La Chapelle-sur-Erdre. Une opération coup-de-poing contre les grandes et moyennes surfaces immobiles face à la flambée des coûts de production.

Tout comme pour les quatre autres départements des Pays de la Loire, rejoints par les Deux-Sèvres, la FNSEA et les JA de Loire-Atlantique sont repartis, vendredi dernier 5 octobre, en opération « Aquiletour ». L’objectif : continuer à mettre la pression aux GMS pour les faire tomber de leur perchoir et obtenir les hausses demandées depuis des mois sur la viande notamment. Géant Casino pour le 44, mais aussi sur Leclerc pour le reste de la région.
Pour la deuxième semaine consécutive, la FNSEA 44 et JA 44 ont imposé une matinée « portes fermées » au supermarché Géant Casino de La Chapelle-Sur-Erdre. Dès 7h30, une vingtaine d’agriculteurs mobilisés étaient sur le pied de guerre, bien décidés à maintenir le magasin fermé. Opération réussie pour les équipes FNSEA-JA, car en moins de trente minutes, pneus, remor­ques et chariots bloquaient la moindre issue au parking du magasin, qui est donc resté inaccessible au public jusqu’à 11 h.
L’enjeu de cette mobilisation était une nouvelle fois de forcer les enseignes, comme Géant Casino, à se remettre derrière la table des négociations pour faire passer les hausses demandées par la profession. « Aujourd’hui, l’enjeu est vital pour nos exploitations », appuyait Christophe Labour, secrétaire général de la FNSEA 44. « On demande une augmentation pour chaque production, pour compenser la hausse des matières premières, et les coûts de productions en général ». En fin de matinée, face à cette mobilisation, et aux discours prononcés par Christophe Labour et François Guyot, président de JA 44, la direction du magasin est restée plus que discrète et évasive sur la question : « Nous ferons remonter vos demandes, {…] mais nous ne pilotons pas du tout cette partie là ».
JA 44 et la FNSEA 44 ont an­noncé ne rien vouloir lâcher sur ce dossier : « Nous ne lâcherons pas la pression tant que nous n’aurons pas obtenu gain de cause […]. Tous les départements de la région sont en effervescence sur la question. Nous avons aujourd’hui réussi à montrer que nous pouvons être présents sur le terrain, nous le montrerons à nouveau la semaine prochaine si les choses n’avancent pas plus » concluait François Guyot devant le directeur du magasin.
Face à la situation, la mobilisation se poursuit dans toute la région car, malgré les différentes actions déjà menées, les négociations font du sur-place depuis plus d’une semaine entre les entreprises de transformation et les distributeurs. De faibles hausses ont été passées en volaille et en porc, mais la viande bovine reste en stand-by ! La FNSEA 44 et JA 44 maintiennent la pression, et bloquent ce vendredi les enseignes suivantes : Leclerc de Pontchâteau, Leclerc de Châteaubriant, Lidl de Châteaubriant, Lidl d'Ancenis. Et ensuite, à qui le tour ?
Candice Barbo

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier