Gel du printemps : une indemnisation majorée pour les arboriculteurs les plus touchés

Les producteurs de fruits, particulièrement touchés par l'épisode de gel du printemps 2012, et qui auront subi des pertes de récolte supérieures à 80% bénéficieront d'un taux d'indemnisation de 50% contre 35% habituellement, confirme le ministère.

Le comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) a reconnu l'état de calamité à agricole pour 44 nouveaux départements qui en avaient fait la demande après avoir subi le gel au printemps, annonce le ministère de l'Agriculture.

Cela porte à 48 le nombre total de départements reconnus en calamité agricole à la suite d'un des épisodes de gel intervenus les 9, 16 et 17 avril 2012. "Les arrêtés de reconnaissance vont être pris et 5,3 millions d'euros vont être délégués aux départements, qui après instruction des dossiers pourront procéder au paiement des indemnisations aux agriculteurs sinistrés", indique le communiqué.

Conformément à l’annonce de Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, les producteurs de fruits qui auront subi des pertes de récoltes supérieures à 80% bénéficieront d’un taux d’indemnisation de 50% contre 35% habituellement.

Le CNGRA a également dégagé une enveloppe de 15 millions d'euros de crédits complémentaires aux indemnisations déjà versées pour des sinistres qui avait fait l'objet de reconnaissance lors des précédentes réunions du comité.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier