Gelée noire en Vallée du Rhône : 80% des abricots perdus

SC

Les abricots de la vallée du Rhône seront quasiment absents des étals cet été : un phénomène dit de « gelée noire » a touché les vergers de cette région durant le week-end de Pâques et près de 80% de la production est considérée comme perdue.

Dans la Drôme, premier bassin de production d'abricots en France avec 7.000 ha, on estime à au moins 80% la perte de la récolte 2008, soit un chiffre d'affaires amputé de 50 à 60 millions d'euros pour l'année. Même cause, même effet dans le Gard où la production d'abricots n'atteindra probablement pas 20% du potentiel d'environ 35.000 tonnes.

Les cultures de nectarines, de kiwis et de pêche sont également gravement affectées. Au niveau des pommes et des poires, les conséquences devraient être de l'ordre du qualitatif - anneaux de gel, déformations des fruits - plutôt que du quantitatif. Dans le Vaucluse, on s'attend à 60 à 80% de pertes pour les fruits à noyaux, plus sensible que les fruits à pépins.

Une catastrophe liée à un gel très important dans la nuit de dimanche à lundi de Pâques : la température est descendue jusqu'à -6 degrés dans certains secteurs de ces départements. Une cellule de crise va être mise en place dans chacun des huit départements concernés : Rhône, Loire, Isère, Drôme, Ardèche, Vaucluse, Gard et Bouches-du-Rhône.

« Tous les outils seront mis en oeuvre, des reports de charge, des délais... nous ne laisserons pas tomber les arboriculteurs qui sont touchés et dont beaucoup sont désespérés », a assuré Michel Barnier en visite à Valence.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier