Gestion des volumes - Les IGP réfléchissent au VCI

Marion Ivaldi

Gestion des volumes - Les IGP réfléchissent au VCI
Le principe du volume complémentaire individuel, le VCI, est de récolter un peu plus les années généreuses. - © J.-J. Biteau / archives

Les IGP lancevolume complémentaire individuel, VCI, qui permet de récolter un peu plus les années généreuses nt une réflexion sur la mise en place du pour stocker le surplus et palier les baisses de production les années de disette.

C'est Jacques Gravegeal, président des IGP Pays d'Oc, qui a lancé le premier le pavé dans la mare lors de l'assemblée générale de son syndicat en novembre dernier. “ Nous souhaitons que les IGP soient autorisés à mettre en place le VCI. Il est hors de question que la régulation soit faite par le climat. C'est d'une stupidité ! ”, a déclaré le président.

Récolter 5 hl/ha de plus que le rendement butoir

À titre d'exemple, son hypothèse de travail serait de permettre aux IGP pays d'oc de récolter à 95 hl/ha, soit 5 hl/ha de plus que le rendement butoir, les années généreuses. “ En plus nous avons la règle des 85/15 qui permet de mélanger deux millésimes ”, a remarqué Jacques Gravegeal. Le président d'IGP Vin, Michel Servage, soutient cette proposition qui lui paraît “ une bonne idée ” mais elle soulève des problèmes réglementaires techniques : la réglementation européenne ne permet pas de dépasser le rendement butoir (les AOP définissent leur VCI dans l'intervalle entre le rendement annuel et le rendement butoir). Augmenter le rendement butoir des IGP est une piste évoquée. Par ailleurs, “ il est difficile de conserver les vins à rotation rapide, types blancs ou rosés, plus d'une année ”. Il faudrait alors que la substitution s'effectue chaque année.

Source REUSSIR VIGNE

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier