Gouvernement : La taxe carbone abandonnée

François Fillon a annoncé, aujourd'hui, lors d'une réunion de députés UMP à huis clos, l'abandon de la taxe carbone en soulignant qu'elle devait se faire au niveau européen.

Le Premier ministre a indiqué, devant des députés UMP, que cette taxe devait être européenne «pour ne pas plomber la compétitivité» des entreprises françaises. «Priorité à la croissance, l'emploi, la compétitivité, la lutte contre les déficits», a-t-il ajouté, précisant qu'il fallait «terminer la réforme des collectivités et faire celle des retraites».

En janvier, le conseil constitutionnel avait déjà censuré une partie du texte du gouvernement. Les Sages avaient demandé à ce que les entreprises les plus polluantes, exclues du dispositif de taxation soient intégrées. Le gouvernement avait été obligé de revoir sa copie.

Chantal Jouanno « désespérée de ce recul »

Chantal Jouanno, la ministre de l'Ecologie se dit «désespérée de ce recul, désespérée que ce soit l'écolo-scepticisme qui l'emporte». «Je ne suis pas en phase avec cette décision», a-t-elle ajouté. «C'était possible de le faire en France avant de le faire en Europe. C'est ce qu'on avait prévu à l'origine, c'est ce que d'autres pays comme le Suède ont fait», a déploré la ministre.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires