Grande distribution : Intermarché prêt à la transparence sur les prix

Le groupement Intermarché se dit prêt à la transparence sur les prix et les marges, alors que monte la colère des agriculteurs contre la grande distribution.

En marge d'une conférence de presse sur la stratégie d'Intermarché, Eric Mozas, président des enseignes alimentaires du groupement, a détaillé la répartition des marges sur une brique de lait d'un litre.

Selon lui, sur une marque premier prix vendue en magasin 0,56 euro le litre : 3 centimes partent en taxe, 11 cts font la marge du distributeur et 42 cts sont partagés entre les producteurs et les transformateurs.

« Mais, entre 2007 et 2008, il y a eu un inversement des marges entre producteurs et transformateurs », estime-t-il. C'est-à-dire que, selon lui, si les producteurs recevaient la part la plus importante de cette marge en 2007, en 2008, elle est revenue aux transformateurs.

«Il est anormal que chacun ne puisse pas vivre de son métier », reconnaît Eric Mozas, qui estime toutefois que « dire que la grande distribution est le mauvais élève est simpliste». En outre, il regrette que la distribution n'ait pas été conviée aux négociations sur le prix du lait qui se sont tenues fin mai et début juin.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier