Grande distribution : La filière bio demande de cesser la « guerre des prix »

La « guerre des prix » que se livrent les enseignes de la grande distribution sur les produits bio pourrait avoir des « conséquences destructrices » sur la filière, a mis en garde la Fédération nationale d'agriculture biologique (FNAB).

La FNAB rappelle l'offensive récente d'Auchan, qui propose depuis mai 50 aliments bio à moins d'un euro. Elle a été suivie par une campagne publicitaire de Leader Price (groupe Casino) et le lancement par Leclerc d'un site internet comparant les prix des produits bio dans différentes enseignes de la grande distribution.

« Si cette bataille commerciale est avant tout une opération publicitaire, elle s'appuie sur des mécanismes déjà subis par les paysans qui pourraient bien avoir des conséquences destructrices sur la filière bio », juge la FNAB. La « guerre des prix » commencée dans les années 70 « a profondément modifié le système agro-alimentaire » et débouché sur la « double concentration des fournisseurs et des distributeurs », rappelle-t-elle.

« Voudrait-on aujourd'hui, à la faveur d'une nouvelle crise économique, appliquer cette stratégie implacable à la bio? », s'interroge la Fédération. Toutefois, cette stratégie n'est pas appliquée par toutes les enseignes et au niveau local, certaines contribuent à la « structuration de filières durables assurant une juste rémunération des producteurs », a précisé son président Dominique Marion.

Les grandes et moyennes surfaces distribuent aujourd'hui 45% de l'alimentation biologique. En pleine expansion (+15% de croissance entre 2008 et 2009), le marché du bio demeure toutefois marginal : les ventes en 2009 ont été estimées à 3 milliards d'euros, soit moins de 2% de la consommation alimentaire des ménages français.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier