Grandes surfaces : Lâcher de porcelets contre « marges abusives »

Une vingtaine d'éleveurs de porcs a manifesté avec des porcelets vivants dans un centre commercial de Reims pour dénoncer les « marges abusives » des distributeurs et la baisse des prix payés aux producteurs.

A l'appel de la Fédération porcine de la Marne et de la FDSEA, les éleveurs ont investi l'hypermarché Leclerc à la périphérie de Reims, provoquant quelques heurts avec les vigiles du magasin qui ont tenté de s'opposer à leur entrée avec les porcelets posés dans des caddies.

Arborant des tee-shirts roses avec des mentions comme « Les supermarchés s'engraissent sur les cochons », les éleveurs ont exprimé par mégaphone au milieu des rayons leur impossibilité à « survivre avec un kilo de porc payé 1,10 euro alors que le coût de production est de 1,30 euro ».

«Cela fait trois ans que nous travaillons en dessous du prix de revient, nous sommes tous surendettés», a clamé Bertrand Laurent le responsable de la filière porcine de la FDSEA de la Marne.

S'appuyant sur un rapport de sa fédération, il explique que le prix du kilo de jambon payé aux alentours d'un euro aux producteurs se retrouve en moyenne à «12 euros en grande surface et jusqu'à 42 euros pour un jambon fumé».

«Même si les cours remontent, nous sommes sûrs que les centrales d'achat feront tout pour baisser à nouveau les prix, nous allons demander des comptes aux parlementaires» a-t-il poursuivi.

Interpelé par les éleveurs, le directeur du magasin a réfuté la seule responsabilité des grandes surfaces en invoquant un problème global dû aux nombreux intermédiaires entre la production et la distribution.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier