Grêle : Près d'un million d'euros de dégâts dans le Vaucluse

Les producteurs de fruits et légumes du Vaucluse, touchés par de violents orages de grêle dimanche, chiffrent leurs pertes à « plusieurs centaines de milliers d'euros, voire à un million », selon la Fdsea.

Plus de 50% du verger départemental (pommes, poires) est touché, ainsi qu'une grande partie des parcelles de légumes de plein champ (melons, courges, courgettes, salades), essentiellement dans la région de Cavaillon. Les deux tiers des producteurs de fruits et légumes du département seraient touchés.

« On a relevé jusqu'à 13 impacts de grêle sur certaines pommes », témoigne André Bernard, président de la Fdsea du Vaucluse. « Sur la cerise, c'est pire : à part quelques parcelles où on ne peut plus procéder qu'à du tri, il ne reste plus rien dans le département », a-t-il ajouté.

Après un premier épisode de grêle, survenu dans la matinée, qui a essentiellement touché Cavaillon et Plan d'Orgon (Bouches-du-Rhône), causant d'énormes dégâts aux cultures de plein champ et brisant quelques serres, un nouvel orage s'est abattu dans la soirée, plus au nord.

Quelque 70 millimètres d'eau sont tombés en 1h30 sur Carpentras et ses environs, ajoutés à de la grêle, occasionnant de nouveaux dégâts sur les cultures de melons.

Dès cette fin de semaine, des experts se rendront sur place afin d'évaluer les dégâts, sachant que cette catastrophe aura forcément « un impact sur l'emploi, permanent et saisonnier », dans le département estime M. Bernard, qui entend demander le classement de ces zones en calamité agricole.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier