Grenelle de l'environnement : 440 milliards d'euros d'investissements

SC

Le Grenelle de l'environnement coûtera 440 milliards d'euros d'ici 2020. En échange, il permettra de maintenir ou créer 535.000 emplois et évitera l'émission de 35 millions de tonnes de CO2.

Le ministère du Développement durable a conduit une étude d'impact des 268 mesures arrêtées par le Grenelle. Le volet bâtiment absorbera à lui seul 205 milliards d'euros (dont 192 mds pour la rénovation thermique) sur 2009-20020. Mais il permettra de conserver ou créer 235.000 emplois et de réaliser 43 mds d'économies d'énergie (avec un baril à 55 €).

Le développement des énergies renouvelables (23% minimum de la consommation d'énergie en 2020) mobilisera quelque 115 mds sur la période, avec un bénéfice escompté de 220.000 emplois. Les transports bénéficieront de 97 milliards avec, à la clef, 80.000 emplois créés et 130 M€ d'économies liées à la réduction des embouteillages.

Par ailleurs, 23,2 mds seront affectés à la protection de la biodiversité (trames vertes et bleues, acquisition de 20.000 ha de zones humides, programmes en Outre-mer). Les bénéfices attendus sont de 64.000 à 72.000 euros sur 50 ans, en comptant l'amélioration de la qualité de l'eau et les répercussions sur le tourisme.

Au total, les programmes Grenelle doivent permettre d'éviter l'émission d'environ 35 millions de tonnes de CO2 avant 2013 dans l'atmosphère.

Si les députés n'ont pu disposer de ce document lors du vote de la loi Grenelle le mois dernier, les sénateurs l'auront quand leur tour viendra en janvier.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier