Grève du lait : Epandages massifs de lait au Mont Saint-Michel et dans l'Ouest

Des millions de litres de lait ont été épandus dans l'Ouest par des agriculteurs en colère, notamment à Tanis près du Mont Saint-Michel où des centaines de tracteurs ont participé à l'opération.

A Tanis, les tracteurs étaient de 250 à 300, et ont épandu « de 1 à 2 millions de litres » selon les gendarmes, plus de 3 millions selon les organisateurs. Près d'un millier de personnes étaient présentes, selon la gendarmerie. Le champ prévu pour l'épandage était trop petit et les éleveurs ont dû trouver des prairies voisines pour poursuivre l'opération.

En Loire-Atlantique, environ 500 producteurs de lait également venus des départements voisins se sont rassemblés vendredi dans un champ au nord de Nantes, où ils ont déversé un million de litres de lait, selon les organisateurs.

Dans le Finistère, 1.000 agriculteurs venus avec 110 tracteurs selon la police, 150 selon les manifestants et remorquant chacun une tonne se sont regroupés à Pont-de-Buis-Lès-Quimerc'h, pour épandre 1,1 million de litres de lait (1,5 selon les manifestants) dans un champ de 24 hectares. Selon les manifestants, de nombreux éleveurs non grévistes ont participé à la collecte pour cet épandage de lait. Le président de la Chambre d'agriculture du Finistère, Jacques Jaouen (FDSEA), opposé à la grève du lait, était présent.

En Seine-Maritime, des éleveurs soutenus par la Coordination rurale ont épandu vendredi après-midi 150.000 litres de lait dans un champ à Lindebeuf, dans le Pays de Caux.

La grève du lait « va se résoudre au plus tard en début de semaine prochaine, mais il faut tenir le coup, enfoncé le clou », a indiqué Pascal Massol, président de l'Association des producteurs laitiers indépendants (Apli). « Tous les verrous sont en train de sauter », a-t-il ajouté.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires