Grippe aviaire : 5.000 canards abattus en Vendée

Un élevage de canards atteint d'un virus H5 «faiblement pathogène» a été abattu dimanche en Vendée en vertu des nouvelles mesures de précaution s'appliquant aux formes faiblement pathogène du virus de la grippe aviaire.

«Il s'agit d'un virus H5 mais pas N1 (le H5N1 étant la forme la plus pathogène du virus de la grippe aviaire, ndlr)», explique le directeur adjoint des services vétérinaires du département, Frédéric André.

Par mesure de précaution, une restriction des mouvements de volailles est appliquée dans un rayon de 1 km autour de l'élevage concerné. Tous les élevages recensés dans cette zone feront l'objet d'une surveillance renforcée, indique la préfecture de Vendée.

Des cas de virus peu pathogènes ont déjà été observés dans le département mais «c'est la première fois qu'on abat un élevage en vertu d'une réglementation de 2008 qui l'impose en cas de virus faiblement pathogène», explique Frédéric André. «Cela évite que le virus se promène dans la nature », a-t-il ajouté.


Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier