Groupama sort conforté d’un marché hyper concurrentiel

UAR (L'Union Agricole et Rurale) 15 .

Guy Lavigne a fait état des bonnes performances de Groupama Cantal en 2015.

2015, une bonne année pour Groupama d’Oc qui accroît ses performances malgré la loi Hamon.

Avec une croissance atone dans l’Hexagone, une loi Hamon qui a facilité la résiliation des contrats d’assurance, l’année 2015(1) a exacerbé le contexte concurrentiel et les risques d’évasion de clientèle pour les acteurs de l’assurance et Groupama d’Oc n’a pas échappé à la règle. Un contexte dont la caisse régionale a néanmoins su tirer parti en dégageant de bons résultats et confortant - voire développant - son portefeuille, comme l’a exposé le 6 avril Gérard Joalland, directeur général de la caisse qui a intégré l’an dernier les Landes dans son giron. Ainsi, malgré la tempête du 31 août, qui a frappé Montauban et sa région générant en deux petites heures 43 M€ de sinistres pour Groupama, le résultat net de Groupama d’Oc (25 M€) est en hausse de 11 M€ par rapport à l’exercice précédent. Et ce grâce à une forte mobilisation et aux performances du réseau commercial, réorganisé en trois grandes régions, dont celle des Hautes Terres à laquelle appartient le Cantal. 

Développement sur l’auto et des contrats santé

L’activité commerciale a ainsi enregistré un net regain de croissance sur l’assurance automobile (342 800 autos assurées, soit + 15 % d’affaires nouvelles), une forte dynamique sur l’assurance à la personne, avec une vraie percée sur l’assurance collective désormais obligatoire pour les entreprises : ce sont ainsi 2 350 affaires nouvelles qui ont été portées au porte-feuille régional.  “La preuve que nos contrats et tarifs compétitifs et personnalisés correspondent aux attentes des assurés”, s’est félicité le directeur général, qui a en outre relevé de bonnes réalisations également dans les crédits à la consommation. Le sinistre sinistres sur cotisation, même grevé de six points par la tempête d’août), reste bon, à 70,7 %. Une dynamique qui s’est aussi confirmé dans le Cantal, qui détient au sein de la caisse la palme de la part de marché auto : 31 % du parc auto cantalien est assuré à Groupama et 2015 a vu un développement de 60 000 € sur ce secteur. “Challenge réussi”, a commenté Guy Lavigne, président de la fédération départementale, qui compte 35 400 sociétaires pour 108 000 contrats(2) en 2015.  Challenge réussi également pour l’assurance collective avec 200 contrats pros et agris souscrits. La tendance à la croissance se confirme pareillement sur l’activité crédits (+ 45 % en valeur). Sur le plan technique, si le ratio global sinistres sur cotisations est jugé plutôt bon (66 %), une dégradation sur le risque auto, notamment au niveau des tracteurs et matériels agricoles, est à déplorer. En revanche, des améliorations sensibles ont été relevées en matière de dommages aux biens avec une diminution des incendies habitation et des professionnels agricoles, incendies restés longtemps le talon d’Achille cantalien. Enfin, à l’échelle locale, Guy Lavigne s’est aussi réjoui de la dynamique des 81 caisses locales qui ont investi 102 800 € l’an dernier pour des actions de prévention, soit 28 % du budget total des caisses locales de Groupama d’Oc consacré à cet effet.

(1) Également marquée par la mise en œuvre des normes européennes de Solvabilité 2, exigeant des assureurs une solvabilité financière renforcée. (2) Chiffre d’affaires IARD (incendie, accident, risques divers) : 44,4 M€

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires