Hausse des prix agricoles à la production

MB

Hausse des prix agricoles à la production
Prix de production des céréales. Source : INSEE

En mars 2013, les prix de production des produits agricoles augmentent de 7,1% par rapport à l’année dernière.

Le prix des céréales évolue peu en mars et les bonnes perspectives de récolte de blé tendre et de maïs en 2013 pèsent légèrement sur les prix. On constate une légère hausse du prix des oléagineux le même mois. En Europe, le froid a ralenti les cultures de colza, et des perturbations logistiques au Brésil ont entravé les approvisionnements en soja.

Si les céréales sont peu touchées par cette hausse de prix, à l’inverse le prix de la pomme de terre double en 1 an, du fait d’une offre faible en Europe du Nord. Les vins aussi sont plus chers en mars, et leurs prix croissent de plus de 10% sur l’année. Les fruits frais ne sont pas épargnés par cette hausse car leurs prix augmentent de presque 40% en glissement annuel. La pomme est le fruit le plus touché avec une hausse de 52% due à une forte baisse de la production à l’échelle de l’Europe.

Les légumes d’hiver d’avantage consommés

L’augmentation du prix des légumes frais en glissement annuel est bien plus faible (+2,3 %). Il faut noter que l’arrivée tardive du printemps a pénalisé la consommation de salades tout en favorisant les légumes traditionnellement plus consommés en période hivernale, tels que les poireaux et les choux-fleurs. En revanche, l’offre est moins abondante cette année pour l’oignon.

Le prix des animaux augmente de 0,5 % en mars (en données corrigées des variations saisonnières). Le repli de l’offre des bovins fait croître les prix et le prix du porc augmente légèrement face à la limitation des débouchés à l’export. A l’inverse, suite à un fort rebond de l’offre, le prix des œufs continue de baisser et observe une chute -50% depuis un an.

Enfin, en ce qui concerne les moyens de production agricole, le prix des consommations intermédiaires ainsi que le prix des investissements reste relativement stable. En revanche, le prix des aliments pour animaux augmente de près de 20 % sur un an.

Source INSEE - Informations rapides

Publié par MB

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier