IAA : Le ministre veut développer la «bio-économie»

SC

Le ministre de l'Agriculture a défini dix thèmes prioritaires de recherche et de développement qu'il entend soutenir dans le secteur de l'agroalimentaire.

«Les entreprises agroalimentaires sont les principaux moteurs de création de richesses dans nos territoires». Fort de ce constat, Michel Barnier a dévoilé, lors de la journée «Ambitions pour l'agroalimentaire et l'agro-industrie » à Rungis, dix priorités de recherche. «L'idée est d'intensifier la recherche sur les segments qui seront demain la clé des nouveaux comportements et des nouveaux emplois dans le secteur (…)», explique le ministre qui veut mettre l'accent sur la «bio-économie».

Il veut notamment soutenir la recherche sur l'énergie verte et sur les molécules végétales, qui permettront de remplacer les molécules de synthèse de la pétrochimie dans les plastiques, le bâtiment ou les textiles techniques.

Autre grand axe : l'amélioration de l'alimentation. Le financement des recherches sera concentré sur les aliments bénéfiques dans le domaine de la santé et du bien-être, mais aussi sur ceux qui répondront le mieux aux attentes des consommateurs en matière de goût ou de facilité d'usage, pour certains produits prêts à consommer.


Des plantes à fort rendement, sobres en intrants

Ces priorités concernent également l'alimentation animale, pour concevoir une alimentation de l'animal favorisant la santé de l'homme et préservant l'environnement et les ressources naturels. C'est le cas, par exemple, des aliments du bétail à base de lin, enrichis en acides gras oméga 3.

Les autres objectifs concernent la sélection de variétés végétales adaptées au changement climatique, à fort rendement et sobres en intrants ; le développement d'engrais naturels et de la phytopharmacie et la mise au point de nouveaux produits en viticulture et arboriculture (vins allégés en alcool, smoothies…).

Des priorités qu'entend soutenir le gouvernement, notamment par le biais des pôles de compétitivité. Pour chacune de ces 10 priorités, un chef de projet sera nommé. Le ministre ne précise pas, toutefois, si de nouveaux budgets seront alloués à cet effet…

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires