Incendies de Morlaix : garde à vue prolongée pour six personnes liées au monde agricole

SC avec AFP

 Incendies de Morlaix  : garde à vue prolongée pour six personnes liées au monde agricole

La garde à vue des six personnes liées au monde agricole interpellées mercredi matin dans le cadre de l'enquête sur les incendies de bâtiments publics de Morlaix, le 19 septembre 2014, a été prolongée jeudi matin, a annoncé le procureur de la République de Brest.

"Les six gardes à vue en cours depuis mercredi 4 mars 2015, ont été prolongées ce jour en début de matinée par le juge d'instruction en charge du dossier", a annoncé sans autre précision le procureur Éric Mathais, dans un communiqué.

Selon l'avocat de trois personnes en garde à vue, trois producteurs légumiers, les interpellations ont été effectuées dans le cadre d'une enquête pour "dégradations et incendies volontaires de biens publics", en l'occurrence le centre des impôts et le bâtiment abritant la Mutualité sociale agricole (MSA) de Morlaix.

Des dégâts estimés à 2,5 millions d’euros

Les incendies s'étaient produits dans la nuit du 19 au 20 septembre 2014, au cours d'une manifestation contre les règlementations administratives et fiscales à laquelle participaient une centaine de légumiers du nord-Finistère.

Les dégâts causés par les incendies des deux bâtiments sont estimés à 2,5 millions d'euros. Un militant des Bonnets rouges a déjà été mis en examen dans le cadre de cette affaire pour "dégradation et destruction" d'un bien et entrave à l'arrivée des secours. L'homme, âgé de 40 ans et placé sous contrôle judiciaire, a reconnu avoir participé à la manifestation mais contesté son implication dans les incendies.

Dans un communiqué, la FDSEA et JA du Finistère dénoncent « l’acharnement des pouvoirs publics à vouloir mettre des noms sur un mouvement de colère spontané, et qui a été malheureusement l’expression du désarroi profond qui ronge la campagne ». Les syndicats disent avoir alerté « sur la crise économique et morale qui frappe de plein fouet le territoire finistérien, et préviennent que ces arrestations risquent d’attiser les tensions ».

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 11

mick

tant que les syndicats ne defendront pas nos droits c'est a dire obliger a vendre nos produits au dessus de nos couts de revienteh bien les campagnes iront mal

promouvoir la sarthe ,?

meme avec un negatif tu payes de la M S A ;normal???????????

numéro6

@pietin 113 nombreux sont ceux qui s'investissant dans leur travail et bénévolement au service d'une partie de la société pensent comme toi,merci.

promouvoir la sarthe ,?

justement on ne peux pas voyager

JC

@pietin113: entièrement d'accord, quand je vois le nombre d'exploitants subventionnés qui touchent le RSA activité je me dit que tu as bien raison

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires