Innov'Action : Le Gaec de la Closette exploite ses atouts

Loire-Atlantique Agricole www.agri44.fr

Innov'Action : Le Gaec de la Closette exploite  ses atouts
Pour bien comprendre la gestion du pâturage au Gaec, les visiteurs ont été invités à « faire le parcours des vaches ». © Loire-Atlantique Agricole

Les associés du Gaec de la Closette ont des objectifs bien définis : une productivité élevée de leur travail, mais aussi du confort et du temps libre. Ils mettent en œuvre des solutions pour les atteindre.

Dans le cadre de l’opération Innov’action des chambres d’agriculture, le Gaec de la Closette a ouvert ses portes le 18 juin et a accueilli quelque 40 visiteurs à Vigneux de Bretagne. Cette exploitation comporte plusieurs particularités. La première, c’est de posséder un robot de traite à deux stalles. Le choix de cet équipement s’est fait il y a déjà plusieurs années, « pour gagner en productivité du travail ».

Pour les associés en effet, le travail de traite constituait une contrainte considérable, en semaine, mais surtout le week-end, où « un seul des associés ne pouvait pas tout assurer ». Avec le robot, les exploitants estiment avoir gagné « au moins un mi-temps », pour un investissement matériel peu différent de celui d’une salle de traite rotative, et un coût en bâtiment inférieur, puisque la stabulation existante a juste été réaménagée.

La visite des deux stalles de traite a été l’un des points marquants de ces portes ouvertes, les visiteurs posant des questions sur la fréquence de traite (ici, 2,4 en hiver et 2 en été), sur l’évolution de la qualité du lait, sur la circulation des animaux… Thomas Huneau, technicien à la ferme de Derval, était également présent pour apporter les retours d’expérience de la station expérimentale : dans celle-ci, le robot est saturé, et donc les contraintes et objectifs sont sensiblement différents(1).

Autre particularité du Gaec de la Closette : une pratique intensive du pâturage. « Après l’installation du robot, nous voulions garder le même coût alimentaire qu’avant », décrit Hervé Brichon. Aujourd’hui, l’exploitation est quasiment au maximum du pâturage possible : 2 tonnes par vache et par an.
En moyenne, les vaches pâturent 300 jours par an. En 2013, la sortie des animaux a pu se faire dès le 20 février. Les paddocks font en moyenne 3 hectares, et le point le plus éloigné du robot est à 800 m de celui-ci. Le Gaec pratique un pâturage tournant, avec des parcelles de jour et des parcelles de nuit. L’un de ses atouts principaux est bien sûr son parcellaire, très groupé, mais aussi le goût des associés pour l’herbe : « c’est notre priorité ! Et nous préférons aller chercher les vaches que faire du tracteur ! »

Cette pratique intensive du pâturage en présence du robot ne s’est pas faite en une saison : « Il a fallu beaucoup essayer, nous adapter », rapporte Franck Bézier. La gestion de l’eau, des circulations, de la taille des paddocks, des refus (passage éventuel des génisses…), de la fertilisation, du choix des espèces (pour les vaches, l’association RGA/TB est privilégiée), des rotations et même des autres utilisateurs des chemins (randonneurs…) tout cela a fait l’objet de réflexions et continue même d’être amélioré. Sans jamais perdre de vue les objectifs principaux que partagent les associés : la productivité et l’efficacité du travail, au service d’un confort de vie.

Catherine Perrot

(1) À Derval, comme on ne peut pas augmenter le nombre de traite par jour, on cherche plutôt à maximiser les litres de lait par jour.

Gaec de la Closette :
• 3 UTH
• 935 000 l de lait
• 110 VL, 80 VA, 85 JB
• 320 ha

Innov'Action se poursuit

En Loire-Atlantique, il reste encore trois portes ouvertes Innov’actions. Ce vendredi 21 juin, le Gaec Sainte-Catherine, à La Remaudière, et le Gaec de la Monnerie, au Bignon, deux exploitations laitières, seront à visiter de 10 h à 17 h Le 25 juin, c’est la ferme expérimentale de Derval qui accueillera des visiteurs.
Par ailleurs, Innov’action étant une opération régionale, il est intéressant de noter que la Ferme expérimentale des Établières, située à la Roche-sur-Yon sera ouverte le 5 juillet. L’occasion de visiter cet outil entièrement dédié à l’élevage allaitant.
Pour en savoir plus : www.innovaction-paysdelaloire.com

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier