Inondations du Var : Plus de 50 millions d'euros de pertes pour l'agriculture

Les « pertes de fonds non assurables » et les récoltes perdues lors des pluies torrentielles qui ont frappé le Var, les 15 et 16 juin dernier, sont évaluées à plus de 50 millions d'euros, d'après le préfet du Var, Hugues Parant

A l'issue d'une réunion avec les professionnels agricoles, le préfet du Var a précisé dans une note que les fonds non assurables étaient estimés à 7 millions d'euros et les récoltes perdues à 43,6 millions d'euros.

Selon la même source, les experts qui ont effectué des déplacements dans le Var les 30 juin et les 1 et 2 juillet, et « visité dans le détail plus de 180 exploitations » estiment à plus de 370 les entreprises agricoles concernées par la procédure de calamités agricoles.

De son côté, le comité départemental d'expertise a proposé le classement de 34 communes de la région comprise entre Draguignan et Fréjus et Hyères.

Une réunion du Comité National de l'Assurance Agricole (CNAA), prévue initialement à Paris le 23 septembre a été avancée à titre exceptionnel au 7 septembre, après une intervention de M. Parant auprès du cabinet du ministre de l'Agriculture. Au cours de cette réunion sera évoquée l'indemnisation des agriculteurs sinistrés de la Dracénie et de la basse vallée de l'Argens.

En attendant, sur le terrain, les agriculteurs sinistrés ont pris acte de la mise en place du Fonds d'Allègement des charges (FAC), pour un montant total d'un million d'euros, de l'annulation des cotisations sociales de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) ainsi que des exonérations fiscales sur le foncier bâti et non bâti.

Autre mesure annoncée, la mise en oeuvre du fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) pour financer plus particulièrement des aides aux investissements de production ou de modernisation.

Le préfet a indiqué enfin qu'une intervention ministérielle avait été effectuée pour demander aux assureurs d'avoir une appréciation mesurée de la vétusté et des franchises appliquées.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier