Insee : Les prix agricoles repartent à la baisse

SC d'après Insee

Après la hausse enregistrée en janvier, les prix agricoles repartent à la baisse en février et chutent de 0,7% sur un mois , soit une baisse de 10,8% en glissement annuel.

La chute affecte les céréales et notamment le blé (-1,8%) et l'orge de mouture (-2,7%) dont les stocks en fin de campagne s'annoncent importants. Globalement, les cours des céréales chutent de 45,8% par rapport à ceux de février 2008. Ceux des oléagineux continuent de croître en février (+1,4% en un mois) du fait du tournesol (+4,9%) dont les disponibilités en France sont faibles suite à la réduction des surfaces.

Après une hausse de 29,3% en janvier, les cours des légumes sont eux aussi orientés à la baisse en février (-4,4% sur un mois), mais ils restent en forte hausse sur un an (+51,6%). La demande en légumes d'hiver reste soutenue alors que l'offre décline. Sur une année, les prix du chou-fleur croissent de 119%, ceux de la laitue de 111%, ceux du poireau de 107% et ceux de la tomate de 29,9%. En revanche, les cours des fruits continuent de se replier (-3,7% par rapport à février 2008). Le marché de la pomme pâtit d'une faible demande tant sur le marché français qu'à l'exportation (baisse de prix de 4 %) tandis que les prix de la poire restent élevés en raison de la faiblesse de l'offre (+34,4 % pour la poire d'hiver).

Les prix des gros bovins continuent de reculer en glissement annuel (-4,4 %), du fait des cours des vaches (-10,4 %) dont l'offre reste abondante. Ceux des veaux de boucherie augmentent en février (+5,4%), grâce à la bonne tenue de la demande.

Les prix d'achat des moyens de production fléchissent eux aussi légèrement en février et s'établissent à 2,9 % au-dessus de leur niveau de février 2008. Les prix de l'énergie se replient à nouveau (-1,9 % sur un mois). Ceux des engrais et amendements amorcent une baisse mais restent supérieurs à ceux de février 2008 (+31,4 %).

Source INSEE. Indices des prix agricoles février 2009

Publié par SC d'après Insee

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier