Installation: Stéphane Le Foll veut rassurer les Jeunes Agriculteurs

S C

En réponse aux actions des Jeunes Agriculteurs, le ministre a reçu le président des JA, François Thabuis et le vice-président en charge de l’installation, Joël Clergue. Il leur a promis le maintien des aides pour accompagner «jusqu’à 6 000 installations en 2013».

Les JA lancent une pétition

Dans le cadre du projet de loi de finance 2013, les Jeunes Agriculteurs estiment que  ministère « brade l'installation » et s’insurge de la réduction de  30% des financements liés à l'installation des jeunes. « La grande braderie sur le renouvellement des générations en agriculture est ouverte ! Les jeunes sont sur la paille. Comment réussir le renouvellement des générations en agriculture dans ces conditions ? » clament-ils.

Dans ce contexte, des manifestations se sont mises en place ce début de semaine un peu partout en France.  Ils ont également lancé sur leur site internet et leur page Facebook une pétition «Soutenez l'installation de Jeunes Agriculteurs sur le territoire français ! ».

Le ministre a garanti aux JA que « la ligne du budget correspondant au FICIA (Fonds d’incitation et de communication pour l’installation en agriculture), qui permet de financer d’importantes actions d’accompagnement de l’installation, serait maintenue en 2013 à 11,5 M€, ce qui correspond au montant 2012 ».

Il a également rappelé que les lignes correspondant à la DJA (dotation pour l’installation des jeunes agriculteurs) et aux prêts bonifiés qui apparaissent dans le projet de loi de finances (PLF) pour 2013 avaient été calibrées de façon à accompagner jusqu’à 6 000 installations en 2013, et ce malgré un contexte budgétaire tendu.  « Il faut souligner que les montants de ces deux lignes dans le PLF 2013 sont supérieurs à ce qui a été réellement engagé en 2011, année où le nombre d’installations avait été de 5.040 », assure le ministre. 

Les exonérations fiscales et sociales sont également maintenues

Stéphane Le Foll et le président des JA ont également évoqué les Assises de l'installation qui débuteront début 2013. Elles ont pour objectif, selon le ministère « d’améliorer la politique d’installation en optimisant les dispositifs d’aide existant, en améliorant le parcours proposé à ceux qui souhaitent s’installer, en améliorant la gouvernance et en faisant le lien avec la question de l’accès au foncier pour les nouveaux agriculteurs ». Cette réflexion portera notamment sur l’utilisation du produit de la taxe sur l’artificialisation des terres agricoles.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier