Interdiction du maïs Bt : Des producteurs attaquent devant le Conseil d'Etat

SC

L'Association Générale des Producteurs de Maïs a déposé deux recours au Conseil d'État - l'un en annulation, l'autre en référé suspension - contre l'arrêté qui interdit la culture du maïs Bt MON810 en France.

«Sur le fond, l'interdiction n'a aucun fondement scientifique (…) et les deux arrêtés violent donc le droit en vigueur en la matière» déclare l'AGPM qui estime que l'interdiction du MON 810 est l'aboutissement d'une démarche «exclusivement politicienne».

L'association des producteurs de maïs affirme que l'interdiction de semer du maïs Bt pour la récolte 2008 est susceptible de causer rapidement de graves préjudices dans les zones où le maïs est exposé à des attaques de pyrale et sésamie, d'où le recours en référé suspension.

« En 2007, le maïs OGM procurait un bénéfice supplémentaire de 100€/ha en moyenne » affirme l'association qui invoque également un préjudice environnemental car sans OGM « les producteurs devront effectuer 1 à 2 traitements insecticides », et préjudice sanitaire, le grain issu du maïs Bt ayant des teneurs en mycotoxines plus faibles.

L'AGPM déclare également soutenir pleinement les agriculteurs qui ont décidé d'attaquer individuellement l'arrêté d'interdiction du maïs Bt.


Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier